Biographie de Serge Lama

© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.






Serge Lama, de son vrai nom Serge Chauvier, est un chanteur français, né le 11 février 1943 à Bordeaux.

Serge écrit ses première chanson vers 1954. A cette époque il écoute Georges Brassens, Gilbert Bécaud, Édith Piaf, Maurice Chevalier et des œuvres d'opérette. Il fait la connaissance d’un ami de son père, Marcel Gobineau, qui deviendra "son ami, son maître".

Poussé par sa femme qui ne supportait plus cette vie, son père Georges Chauvier renonce à sa carrière de chanteur et devient représentant pour un brasseur. La famille Chauvier s'installe dans un appartement d'Issy-les-Moulineaux. Serge est inscrit au Lycée Michelet, mais l’école ne l’intéresse pas beaucoup. Par contre il est déjà attiré par l'artistique et intègre une troupe de théâtre amateur au lycée.

Serge ne supporte plus d’être éloigné du milieu artistique, et en veut beaucoup a sa mère d'avoir demandé à son père d'arrêter sa carrière. Il quitte l’école sans aucun diplôme, et s'inscrit dans une école de dessin. Il sèche les cours pendant un an et se sauve de chez ses parents. Serge vit de petits boulots puis vient le temps du service militaire. Serge part en Algérie, dans la base d’Hammaguir, en plein désert. Il est affecté au standard. Dix huit mois durant, il écrit les chansons de ses futurs premiers disques. En décembre 1963, Serge rentre en France.

En 1964, Serge fréquente "le petit conservatoire de Mireille". Il fait la rencontre de la pianiste Jackie Baillard qui mettra ses premiers textes en musique. Après plusieurs auditions, il est pris au cabaret l'Écluse le jour de ses 21 ans. Barbara est en vedette de ce spectacle. Renée Lebas le remarque et lui permet d'enregistrer son premier disque 45 tours avec 4 titres. En octobre, il passe à Bobino en lever de rideau de Barbara et Brassens. Il y est repéré par un célèbre imprésario, Eddy Marouani. Il fait sa première télé en 1964 avec la chanson "Jeunesse oblige".

En 1965, Serge sort son deuxième 45 tours. Il part en tournée, en première partie de Marcel Amont. Le 13 août, il est victime d’un très grave accident de voiture près d'Aix-en-Provence. La voiture, conduite par un frère d'Enrico Macias, s’écrase contre un arbre. Liliane Benelli, sa fiancée et le conducteur sont tués sur le coup. Gravement polytraumatisé, il frôle la mort mais survit . Le 7 décembre, Georges Brassens, Marcel Amont, Régine, Pierre Perret, Barbara, Enrico Macias, Jean-Jacques Debout et Sacha Distel donnent à l'Olympia une soirée de soutien en sa faveur et lui reversent la recette.

En 1966, toujour immobilisé, Serge enregistre deux 45 tours en février et juin. Entre les nombreux séjours à l'hôpital, Serge est hébergé par son ami Marcel Gobineau. En mai, Régine présente à Serge un jeune pianiste : Yves Gilbert. C’est alors le début d’une longue collaboration.

En 1967, Serge enregistre un autre 45 tours avec entre autres la chanson "les ballons rouges". Après quatorze opérations et une longue rééducation, Serge reprend son métier à l’Écluse puis à l’Olympia en octobre en première partie de Nana Mouskouri.

En 1968, Serge Lama part en tournée avec Enrico Macias et sort ches Philips, l'album sudtio: "D'aventures en aventures" (Le temps de la rengaine -  T'as grandi - Les belles de mai - Le son du tam-tam - Les maisons grandes - Quand ton visage est à la pluie - Girls... Girls... - D'aventures en aventures - Les chants les plus beaux - Le 15 juillet à 5 heures - Mémorandum pour un pucelage - Comme elles étaient belles. En octobre, il se produit sur la scène de Bobino, en première partie de Georges Chelon. Il connaît son premier "grand" succès.

En 1969, il sort "Les ballons rouges", une compilation des titres de 45 tours sortis en 1966 et 1967. Il rencontre également un gros succès avec "C'est toujours comme ça la première fois". Serge Lama remporte "La Rose d'Or d'Antibes" avec la chanson "Une île" composée par son ami et pianiste Yves Gilbert.

En février 1970, il sort chez Philips, l'album studio "Une île" (Charivarivari - Une île - Edith - L'orpheline est partie - La misogyne - En 40 - Les vagues de la mer - Ma muse - La voisine - C'est toujours comme ça la première fois -.Et puis on s'aperçoit). Du 24 février au 16 mars, il passe pour la première fois en vedette sur une scène, à Bobino.

En 1971, Serge Lama rencontre son deuxième grand succès avec "Superman" ( une reprise de Apeman des Kinks). Il vend 250 000 exemplaires de ce 45 tours. Il sort en mars chez Philips, l'album studio "Superman" (Superman - Comme Gwendoline dans l'arrangement - Un jardin sur la Terre - Soleil de nuit - Les tendres amours - Bungalow 73 - Vivre tout seul - La vie de chien - Les chimpanzés - L'amour ! L'amour ! L'amour ! L'amour ! - Le taxi jaune - Malgré tout). Serge se produit dans différents cabarets (Don Camillo, la villa d'Este). En avril, il représente la France au concours de l'Eurovision, à Dublin, avec une chanson composée par Alice Dona, "Un jardin sur la terre". Il se classe 10ème.

En 1973, Serge Lama collabore avec Alice Dona et sort chez Philips, l'album studio "Je suis malade" (Je suis malade - Les glycines - La maison des pêcheurs - La fronde - La crise de nerfs - Dans l'espace - La chanteuse a vingt ans - L'enfant d'un autre - Les petites femmes de Pigalle - Mariages d'un jour - À chaque son de cloche - Le gibier manque et les femmes sont rares). Une pochette rouge, le premier disque d'or de sa carrière. Il part en tournée puis participe à un Musicorama à l'Olympia le 12 février. Il devient vedette en un soir avec Maxime Le Forestier. Bruno Coquatrix lui fait signer le soir même un contrat pour passer en vedettes du 9 au 21 mars.

En 1974, Serge Lama sort chez Philips, son cinquième album "Chez moi" (Chez moi - L'esclave - Boire un petit coup - Star - La braconne - Mes frères - Le laveur de carreaux - Ah ! - La salle de bain - Tous les auf wiedersehen - Le secrétaire - Toute blanche). Serge se produit de nouveau à l’Olympia du 5 au 18 février. Il sort un album live "A l'Olympia 74". Cette même année il reçoit un Oscar de la chanson française pour "Les pt'ites femmes de Pigalle".

Du 15 janvier au 2 février 1975 Serge Lama inaugure le Palais des Congrès. Il part ensuite en tournée en France, Suisse et Belgique. En novembre, il sort chez Philips, l'album studio "La Vie lilas" (La vie lilas - Le roi du café-tabac - Le peintre est amoureux (dédié à Jean Moulin) - Elle (Elle balaiera toutes les fleurs) - L'ogresse - La serveuse - Dans ma garçonnière - Les ports de l'Atlantique - Le bohémien - Dimanches en Italie - Je t'aime à la folie - Où vont tous ces bateaux ?)

En 1977, Serge Lama triomphe au Palais des Congrès à Paris du 8 janvier au 27 février. Il sort chez Philips l'album studio "L'Enfant au piano" (Le chanteur - Le restaurant vide - La nymphomane (Celle qui ne dort jamais) - Le triomphe - Après l'amour comme c'est triste - Mourir en France - L'enfant au piano - Messieurs - Tarzan est heureux - Je voudrais tant que tu sois là - Nicolas - L'Algérie). Il sort également un live "Palais des Congrès 77".

En octobre 1978, Serge Lama sort chez Philips un double album "Enfadolescence" (Disque 1 : Du ventre plat au ventre rond - Le café du lycée - Les amitiés particulières c'est quand les filles nous font peur - Des vagues d'étrangers - Au service militaire - L'archevêque - La fille dans l'église - L'orphelin - Toutes les vagues - Toi c'est pas pareil - Les pas beaux, les pas belles - Soirée sympathique - Disque 2 : Moyennant quoi - Entre parenthèses - Quand je pars, quand je m'en vais - Mon frère - Devenir vieux - Le joyeux fêtard - Les petites fèes - Mon enfance m'appelle - Au Chili comme à Prague - Femme, femme, femme - A quelle heure -Y a ceux qui descendent - Seul tout seul)

Entre janvier et avril 1979, Serge Lama donne 70 galas au Palais de Congrès à Paris et il enregistre le live "Palais des Congrès 79". Serge Lama sort chez Philips l'album studio "Lama chante Brel" (J'arrive - Le prochain amour - Ne me quitte pas - Les bourgeois - Dors ma mie - On n'oublie rien - Il pleut - La Fanette - L'homme dans la cité - Les biches - Le plat pays). Sur cet album, Serge Lama rend hommage à Jacques Brel avec des reprises des chansons du grand Jacques.

En octobre 1980, il sort chez Philips son dixième album "Souvenirs... Attention... Danger !" (Le dimanche en famille - Le lit d'Isabelle - Ballerine - Un tempo d'autorail - Stéphanie au violon - J'me sens tout petit - Souvenirs... Attention... Danger ! - Mon dada c'est la danseuse - Une vie basse calories - La vieille et le brocanteur - Othello). Il joue dans le film "Alors... Heureux ?" de Claude Barrois

En 1981 Serge retrouve une nouvelle fois "sa salle" le Palais des congrès entre le 19 janvier et le 5 avril. 330 000 spectateurs vont venir l’applaudir. Suit une tournée. Il sort l'album live "Palais des Congrès 81 - Avec simplicité". Serge Lama s'associe à son père Geroges Chauvier pour sortir chez Philips, l'album de duos "Lama père et fils" (Non, mon fils n'aura pas d'enfant - Comme elles étaient belles - Je n'peux pas vivre sans amour - Le petit souper aux chandelles - Sur deux notes - Comme Papa... - La chambre - Julie - D'une prison)

En 1982 Serge se lance dans l’écriture d’une comédie musicale sur Napoléon dont Yves Gilbert écrit toute la musique. Un Double 30 cm "j'assume tout-Napoléon" sort en septembre 1982. Puis un deuxième album "Marie la Polonaise" sort en octobre 1984.

Au mois de février 1984, Serge fête ses 20 ans de carrière sur la scène du Grand Rex.

La comédie musicale "Napoléon" est montée au Théâtre Marigny du 20 septembre 1984 à juin 1986

En 1986, il sort chez Philips, l'album "Portraits de femmes" (Seul avec une cigarette - Je vous salue Marie - Pas vraimambeau - Idées de femmes - Maman Chauvier - Je ne me sens vrai que sur la scène - Dans les yeux des femmes - Portraits de femmes - La vie simple et tranquille - La musique et l'amour - Fou d'elles et dégouté je les aime - Encore une heure, encore un jour)

En 1987, tournée en France avec le spectacle de Napoléon. Au total un million de billets d’entrées seront vendus. Serge Lama sort en septembre chez Pathé-Marconi l'album "Je t'aime" (Je t'aime - Les Marie-France - Gamine bonbon - Boomerang - Tu seras un homme - Esmeralda - La mod'papa - J'm'ennuie - Fou d'une sa.... - On devient un émigrant - La nostalgie d'un Harlem). En octobre Serge est au Casino de Paris dans un spectacle un peu différents car entouré de danseurs .

En 1988, Sege Lama sort le live : "En concert au casino de Paris 88". En 1988, Napoléon est monté au Canada.

Le 11 février 1989, il fête ses 25 ans de carrière dans un spécial Champs-Élysées.

En 1991, Serge décide de tenter l'aventure du théâtre. Il joue avec Agnès Soral dans "la facture" de Françoise Dorin aux Bouffes Parisiens.

En 1993, Il joue dans "Toâ" de Sacha Guitry au théâtre Édouard VII et en tournée. Il incarne le commissaire Paparel dans "Garde à vue" pour la télévision.

En novembre 1994, il sort chez WEA l'album "Lama" (Je ne veux pas parler - L'amour avec elle - Je te partage - Neige - Quand j'irai vers l'or - L'amitié c'est quand on a pas de fille - La femme qu'on aime - Oh comme les saumons -Château en ruine - Je suis un homme - Tel père, tel fils).

En janvier 1995, il se produit de nouveau au Palais des Congrès. Le 8 décembre de cette même année, il est le parrain du Téléthon.

En mars 1996, Serge retrouve l'Olympia. En octobre, il sort son 6ème album live "L'ami" qui retrace ce spectacle.

En janvier 1997, Serge Lama part en tournée au Québec, puis en France. Un intégrale 12 CD "l'âme à nu" est publiée

En novembre 1998, Serge Lama se produit à l’Olympia accompagné d’un orchestre symphonique puis en tournée. De ce spectacle sortira un 7ème album live "Symphonique Olympia 96". Il tourne un court métrage, "La courte échelle", de Thierry Poirier avec Alexandre Brasseur.

En 2001, Serge Lama sort chez WEA, l'album "Feuille à feuille" (Voici des fleurs, des fruits - Si tu le veux - Rien ne vaut vous - Quand est-ce que l'on fait l'amour - Les gens qui s'aiment - Je suis nostalgique - Les poètes - Les jardins ouvriers (Les illusions) - Les Québécoises - Quand on revient de là - Femme adieu - Bora Bora - Tout plus tout - Et moi je rends les femmes belles).

Serge est à l’Olympia (du 16 au 18 et du 26 au 31 mars 2002) puis part en tournée.

En 2003, pour ses 60 ans et ses 40 ans de carrière, Serge se produit pour un concert unique à Bercy devant 12 000 spectateurs. Isabelle Boulay, Alice Dona, Marie-Paule Belle, Lena Ka sont ses invitées sur scène. Un disque "Un jour une vie" sort en avril. Suite à ce concert unique, Serge Lama sort un live "Un jour, Une vie" Bercy 2003. Serge Lama sort chez WEA un album Studio exclusivement composé de duos "Pluri(elles)" (Je voudrais tant que tu sois là avec Annie Girardot - Les ballons rouges avec Lara Fabian - Le 15 juillet à 5 heures avec Léna Ka - L'enfant d'un autre avec Lynda Lemay - Je suis malade en duo virtuel avec Dalida - Une île avec Anggun - Une petite cantate avec Marie-Paule Belle - Quand on revient de là avec Isabelle Boulay - Femme, femme, femme avec les L5 - D'aventures en aventures avec Enzo-Enzo - Les poètes avec Lorie - Je t'aime à la folie avec Sweet Generation)

Serge Lama part pour une tournée "Accordéonissi"mots". Il donnera 200 concerts jusqu’au 12 juin 2007, avec un passage parisien au Théâtre Marigny. Serge est seul sur scène avec un accordéoniste Sergio Tomassi. Suite à cette tournée, il sort son 9ème live "Accordéonissi-mots".

En 2007, Serge Lama sort aux éditions Anne Carrière un recueil de textes érotiques, "Sentiments Sexe Solitude".

Le 3 novembre 2008, Serge Lama sort chez WEA l'album studio "L'Âge d'horizons" (D'où qu'on parte - J'espère - Les hommes et les femmes - Les filles d'Abraham - Une histoire de rien - Grosso modo - J'arrive à l'heure (Le Cocotier) - Accident d'amour - Alors que l'on s'est tant aimés - Que viva Vivaldi - Socrate - Verbaudrimlaine - La lampe à pétrole - Objets hétéroclites (Tu Te Fais L'Amour) - Cathy - L'âge d'horizons).

Il part pour un tournée en mars-avril puis en automne jusqu'au Palais des Congrès les 16 et 17 et 18 décembre. Puis il repart en tournée jusqu'en mai 2010.

En 2011 Serge Lama sera à nouveau en tournée avec un passage à l'Olympia les 7, 8 et 9 octobre.









+ de biographies
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut