Interview de Kathleen

Propos recueillis par IdolesMag.com le 10/07/2013.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Kathleen - DR

Kathleen a sorti juste avant l'été son premier single, « Je marche seule », en featuring avec Canardo, le frère de La Fouine. Nous avons été à la rencontre de Kathleen afin qu'elle nous en raconte un peu plus sur elle et qu'elle nous explique comment elle voit l'avenir, avec un premier album dont elle rêve depuis quelques temps maintenant.

IdolesMag : Y avait-il des musiciens ou des chanteurs dans ton entourage quand tu étais enfant?

Kathleen : Oui, mon père chantait. Mais c'est à peu près tout mis à part lui.

Penses-tu que c'est lui qui t'a montré le chemin?

Il m'a toujours un peu poussée à prendre des cours de chant et chanter. Mais je me suis construite seule musicalement parlant.

Quel genre d'enfant étais-tu? Un peu rêveuse ou plutôt les deux pieds bien ancrés dans la réalité?

Franchement, j'avais bien les pieds dans le sol, mais j'ai toujours rêvé et j'ai toujours été rêveuse.

Quelle musique tes parents écoutaient-ils ?

À la maison, c'était plutôt tout ce qui était zouk et ce genre de choses. Mais moi-même, je suis allée vers tout ce qui était plus soul, hip hop et la musique afro-américaine.

As-tu eu des idoles à l'adolescence?

Oui.

Qui étaient-elles?

Il y a eu bien évidemment Beyoncé, Mary J. Blidge... Mais celle qui m'a surtout le plus influencée, c'est sans aucun doute Mariah Carey.

À quel âge as-tu commencé à chanter? Étais-tu ce qu'on a coutume d'appeler un « bébé chanteur »?

Je ne sais pas. En tout cas, le chant est vraiment venu vers l'âge de douze ans/ treize ans.

Quel a été le déclic? Qu'est-ce qui a fait que tu as voulu chanter à cette époque?

C'était une façon que j'avais trouvée pour m'exprimer et m'extérioriser. Je suis quelqu'un qui ne parle pas beaucoup. Je ne suis pas quelqu'un qui s'exprime facilement devant tout le monde. Donc, l'écriture et le chant m'ont aidée à m'exprimer mieux. J'ai écrit beaucoup de poèmes quand j'étais petite. C'est ce qui m'a incitée un peu plus tard à écrire mes propres textes de chansons.

Les mots sont venus avant les musiques, si je comprends bien.

Oui, les mots sont venus dans un premier temps. J'écrivais ce que je ressentais. Par la suite, j'ai eu besoin de mettre ces textes en musique et de poser ma voix dessus.

Y avait-il déjà à cette époque la dimension ludique de l'écriture d'un texte, avec ses rimes, ses nombres de pieds, etc...?

Oui, ça me plaisait beaucoup.

Kathleen - DR

Ta démarche dans l'écriture est-elle toujours la même aujourd'hui?

Oui, toujours.

Qu'est-ce qui t'inspire généralement? Ce que tu vis toi ou plutôt ce que tu observes autour de toi?

En fait, ce sont les deux. J'écris ce que je vois, ce que je ressens, ce que je vis et ce que je pense aussi...

Beaucoup d'auteurs disent que l'écriture est une forme de thérapie. Le penses-tu également?

Oui, je pense que c'est vrai. Ça aide à avancer, ça soulage, ça libère...

Quand tu crées une chanson, est-ce d'abord une petite mélodie qui te trotte dans la tête ou l'association de quelques mots ou quelques idées?

C'est souvent une petite mélodie. Après, les mots suivent par rapport à ce que la mélodie m'inspire.

As-tu appris à jouer d'un instrument? As-tu rapidement pris des cours de chant?

J'ai fait un tout petit peu de solfège et j'ai pris quelques cours de violon... mais j'ai rapidement lâché l'affaire! (rires) Par contre, j'ai pris des cours de chant pendant deux/trois ans.

Quel est ton parcours musical dans les grandes lignes? As-tu évolué en groupe ou seule? As-tu participé à des concours de chant?

J'ai pris des cours de chant et j'ai toujours évolué seule, en fait. J'ai commencé par faire un peu de zouk. Mais j'ai trouvé que c'était un peu trop communautaire. Et quand j'ai pris des cours de chant, je me suis un peu plus dirigée vers le R'n'B. Avant de rencontrer le label Madison, j'avais fait quelques reprises qu'on peut retrouver encore sur internet. Il y en a notamment une de Booba, « Paradis ». C'est là que j'ai commencé à avoir une petite notoriété auprès du public et que différentes personnes ont eu envie de travailler avec moi.

N'as-tu jamais été tentée par les télé-crochets comme « Nouvelle Star », « Popstars », « Star Academy », etc...

Je ne les ai jamais tentés. J'aurais peut-être voulu, mais je ne l'ai jamais fait.

Pourquoi?

Probablement parce que je doutais un peu de moi. Certainement, même...

Big Ali, l'as-tu rencontré avant ou après ta signature chez Madison?

Après.

Dans quelles circonstances était-ce?

C'était lors d'un show.

Que représente-t-il pour toi?

C'est un artiste à part entière et quelqu'un de très gentil. Je l'apprécie beaucoup et je pense qu'il apporte beaucoup au label.

Est-il question d'une collaboration future entre vous?

Je pense bien, oui... Peut-être...

Kathleen feat Canardo - Je marche seuleDans quelles circonstances est-elle née cette chanson « Je marche seule »?

C'est une chanson assez récente, j'ai dû l'écrire il y a un an, quelque chose comme ça. J'étais dans une phase où ça n'allait pas trop bien. J'avais vraiment besoin d'extérioriser cette solitude dans laquelle je vivais. Il fallait que je lâche un peu ce que j'avais sur le cœur...

Trouves-tu justement comme certains artistes que c'est plus facile d'écrire dans la douleur que dans les moments de bonheur?

Non. Les deux, que ce soit le malheur ou le bonheur, sont des périodes intéressantes pour écrire.

Le titre est un featuring avec Canardo [le frère de La Fouine, NDLR]. Le connais-tu depuis longtemps?

Non. On cherchait un rappeur à mettre sur le morceau.

Comment est-il arrivé sur le projet?

J'aimais bien ce qu'il faisait et quand on lui a envoyé le morceau, il l'a aimé à son tour, apparemment. On cherchait un rappeur, on avait plusieurs idées, plusieurs pistes. Au final, il a été très réceptif et très gentil. Il nous a accueillis directement. Et comme il a apprécié le son, ça s'est passé tout naturellement. Tout a été très vite.

Le titre de ta chanson évoque pour beaucoup un titre de Jean-Jacques Goldman, « Je marche seul », mais au féminin. Est-ce un artiste que tu as écouté?

Oui, je connais pas mal de chansons, bien sûr.

Un petit mot sur le clip de « Je marche seule »... Comment s'est passé le tournage.

Très bien. Il faisait très froid, mais sinon, ça a été.

As-tu une petite anecdote à me raconter?

Eh bien, je me suis un peu énervée parce que j'avais extrêmement froid. Je m'en suis un peu pris au cameraman... mais je me suis excusée par la suite! (rires) C'est vraiment ce rapport avec le temps qu'il faisait qui n'a pas été génial, sinon, c'était vraiment chouette.

Comment vois-tu l'après « Je marche seule »? Travailles-tu sur d'autres titres? As-tu un projet d'album? De EP?

Là, on travaille vraiment sur ce single. On va peut-être en sortir un autre à la rentrée. Et pour le futur, on va plus se diriger vers un album, je pense, que vers un EP.

As-tu déjà une idée de l'équipe dont tu vas t'entourer pour concocter cet album ou bien es-tu encore en pleine réflexion?

Je n'en sais encore rien, par contre, c'est vrai que j'y réfléchis énormément.

As-tu déjà du matériel, quelques chansons?

Ah oui, bien sûr. J'ai les chansons, maintenant, il faut leur trouver un habillage.

Dans quelle direction aimerais-tu qu'il aille cet album?

Plus vers un côté R'n'B/Pop.

Quels thèmes abordes-tu dans les chansons que tu prévois d'inclure à cet album?

Je fais très attention à ce que les gens qui écoutent mes textes puissent s'y retrouver. C'est très important. Donc, je vais parler d'un peu de tout de ce qui nous entoure. Bien entendu, certaines chansons parleront de moi, mais j'essaye toujours qu'elles puissent parler à tout le monde.

Est-ce difficile d'adapter un texte pour qu'il soit accessible à tout le monde?

Sincèrement, si on adapte trop un texte, on peut le fausser. Donc, j'écris vraiment ce que je ressens et ce que je pense. Parfois, il faut changer un mot ou l'autre, mais pas trop...

Envisages-tu d'autres duos ou d'autres featurings sur ce futur album?

Oui, c'est envisageable. En tout cas je l'espère.

C'est quelque chose que tu aimes de chanter en duo?

C'est un plus, que ce soit pour moi ou pour l'autre artiste. C'est un partage. Ça peut être un moment très chouette.

Pour quand est-il prévu cet album?

Je ne me mets pas de date. Il viendra quand il viendra. Le temps fait bien les choses.

Des scènes ou des show-cases sont-ils prévus cet été ou à la rentrée?

On avance petit à petit. Donc, là je ne peux pas trop te répondre, mais c'est en cours. Il y en aura prochainement.

As-tu une grande expérience de la scène?

J'en ai fait pas mal tout de même.

Qu'est-ce que ça représente pour toi?

Beaucoup de choses. J'aime le studio aussi, mais c'est plus technique. Mais je m'y sens plus oppressée, plus étouffée. La scène, c'est vraiment un moment de partage.

Propos recueillis par IdolesMag le 10 juillet 2013.
Photos : DR
Facebook : https://www.facebook.com/KathleenOfficiel









+ d'interviews
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut