Interview de Pierre Charby

Propos recueillis par IdolesMag.com le 07/06/2013.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Pierre Charby © Luc Dehon / Idolesmag.com

Inoubliable interprète de « You », Pierre Charby participe à la huitième et dernière saison de la tournée « Âge Tendre et Têtes de Bois ». Nous l’avons rencontré à Lille début juin. Au cours de cet entretien, nous reviendrons bien évidemment sur le destin de « You », mais aussi, et surtout, sur son actualité musicale, avec ce nouvel album, « Le Cœur Battant » qui vient de sortir, et celui qu’il est en train de préparer…

IdolesMag : Qu'est-ce qui vous a incité à intégrer la tournée « Âge Tendre »?

Pierre Charby : Ça fait cinq ans maintenant que je suis en pourparlers avec Michel Algay et Françoise Mallet. Et j'ai attendu patiemment mon tour! (rires) C'est une tournée que tout le monde doit avoir envie de faire. C'est tellement superbe... En plus, il n'y a que des gens que j'aime dans cette tournée. Il n'y a pas de « mais ». Vous savez, quelque fois, on dit « Ah, c'est super, mais... » Il y a toujours un truc qui ne va pas. Non, ici ce n'est pas le cas. Il n'y a rien qui ne va pas. Tout va bien. On s'entend tous bien. Il y a des artistes pour lesquels j'ai une grande admiration, artistique et amicale. Il règne une très très bonne ambiance sur cette tournée. On est bichonnés du matin au soir. Et puis, le spectacle est vraiment excellent cette année. Les années précédentes aussi, mais je crois que cette année, cette huitième et ultime tournée, est la meilleure! Pas parce que j'en fait partie, bien sûr... (rires) mais parce qu'il y a dedans des artistes de grand grand talent. Cette année, il y a une magie différente. En tout cas, que je trouve, moi, différente. Ça n'engage que moi! Les chansons sont belles, le public est formidable. Je ne sais pas si c'est parce qu'on leur a dit que c'était la dernière saison et qu'ils veulent en profiter au maximum, mais tant mieux! Parce que ça rejaillit sur nous et on arrive à tous vraiment cartonner. C'est exceptionnel pour nous... Et puis, on est accompagnés par des musiciens hors pair. C'est vraiment le gratin de la musique! On a des choristes magnifiques et on a la chance d'avoir des danseuses superbes. Moi, je n’en ai qu’une... mais elle est tellement belle qu'elle suffit à mon petit tableau! (rires)

Vous me disiez tout à l'heure que vous aviez retrouvé des amis parmi les autres artistes. Y en a-t-il certains que vous aviez perdus de vue?

Oui! Je pense notamment à mon ami Monty que j'avais vu pour la dernière fois il y a très très longtemps. On se retrouve aujourd'hui et ce n'est que du bonheur. On va essayer maintenant de ne plus se perdre de vue. On a tous échangé nos coordonnées et comme ça on restera en contact après la tournée... eh bien, il y a eu un avant, il y aura eu un pendant et il y aura un après... Nous serons tous certainement très très tristes après la fin de cette tournée, mais j'espère qu'il y aura encore d'autres choses par la suite qui nous permettront à nous artistes de rester en contact avec ce formidable public.

Vous êtes tout de même toujours resté en contact avec le public.

Oui, je n'ai jamais arrêté de chanter. Jamais, jamais. Il n'y a pas une semaine où je ne chante pas et où je ne fais pas un gala. Oh, de temps en temps, il peut s'écouler un mois pendant lequel je ne fais pas de gala, mais ça permet de récupérer un peu!! (rires)

Vous qui avez l'habitude de chanter sur scène une heure et demie voire plus... Comment vivez-vous le fait de ne chanter qu'une seule chanson sur cette tournée?

C’est vrai, je ne chante qu'une chanson. Mais j'espère qu'à la rentrée, dans la deuxième partie de la tournée, je pourrai en chanter une deuxième, voire une troisième. C'est ce qui est plus ou moins prévu, mais je ne vais pas m'avancer trop non plus. J'aimerais, par exemple, chanter une nouvelle chanson, comme « Le Cœur Battant » ou une autre... J'ai donné mon disque à Michel Algay, on va voir... (rires) Le gros problème, c'est que le spectacle est déjà très long, mais je pense que si on chantait encore deux heures de plus, les gens resteraient quand même!! Mais vous savez, même en ne chantant qu'une seule chanson, je ne suis pas déçu du tout, je suis heureux comme tout! Il vaut mieux faire une seule chanson et cartonner super bien qu'en faire plusieurs et que ça lasse le public. De toute façon, ceux qui en font plusieurs ici, ils cartonnent grave!

Pierre Charby © Luc Dehon / Idolesmag.com

Cette chanson, c'est donc « You », votre plus grand succès.

Tout à fait. C'est une chanson incontournable dans ma carrière. J'ai vendu plus de 5 millions de disques.

Dans quelles circonstances a-t-elle vu le jour?

Ah là la... C'est une longue histoire et si je me lance dans une trop longue histoire... on sera encore là demain matin! (rires) Disons que c'est une chanson que j'ai écrite quand je devais avoir 16/17 ans, quelque chose comme ça. Je voulais absolument rendre hommage aux Platters et plus précisément à leur gros succès « Only You ». C'était une chanson qui n'emballait pas vraiment mes producteurs de l'époque... Ils pensaient qu'un hommage aux Platters n'intéresserait personne. Et pour une chanson qui ne devait soi-disant intéresser personne... j'en ai vendu 5 millions de disques tout de même!! J'ai été numéro 1 dans 32 pays... j'ai reçu dix disques d'or sur cette chanson... J'en suis assez fier, de ce petit palmarès.

Et la suite?

Eh bien, j'ai eu une bonne dizaine de tubes par la suite, avec quelques disques d'or à la clé aussi, mais ils ont moins bien marché que « You », il faut être honnête.

Le passé, c'est bien, mais le futur... c'est mieux! Vous venez de sortir un nouvel opus, « Le Coeur Battant ».

Tout à fait. Vous avez raison, c'est bien de se retourner de temps en temps et de regarder le passé, mais c'est vrai aussi que moi, je suis plutôt tourné vers le présent et l'avenir. Le présent, c'est évidemment la tournée « Âge Tendre », mais également ce nouvel album.

Quand avez-vous posé les premières pierres de ce nouvel album? Y a-t-il eu un déclic à un moment donné où vous vous êtes dit « je repars sur un nouvel album »? C'est une tranche de vie un album, ce n'est pas rien...

C'est un fait. On a fait tout de même 16 titres. On en avait fait deux ou trois de plus, mais on a préféré garder les seize qui figurent sur la version définitive. On s'est dit que mettre à peu près vingt titres, ce serait trop, ça ferait un peu remplissage. On a mis, à mon avis, les seize meilleurs. Enfin... je vous dis ça et c'est peut-être une grosse bêtise! (rires) Parce que j'ai quelques titres qui sont encore à l'état de maquettes qui tiennent pas mal la route. J'espère d'ailleurs les sortir un de ces quatre.

Votre épouse Cathy signe un titre sur ce disque, « Meknès en mon cœur ». Vous êtes né là-bas au Maroc.

Oui, effectivement c'est une chanson sur ma ville natale. Mon épouse l'a écrite et moi j'en ai fait la musique. Elle avait écrit ça en 2009 lorsque j'étais allé faire un grand concert à Meknès. Ça s'est tellement bien passé... Il y avait les notables de la ville, le Préfet de Police, etc... Déjà, nous avions été accueillis à Meknès, pas comme des stars, mais comme des amis. Il y avait d'énormes banderoles avec écrit dessus « Bienvenue chez vous ». Ça m'a fait vraiment chaud au cœur. Et le lendemain du concert, c'était une journée très spéciale, ils m'ont annoncé qu'ils avaient décidé de donner mon nom à une académie de musique qui s'appelle donc aujourd'hui « L'Académie Pierre Charby ». J'avoue que j'en ai eu les larmes aux yeux. Mon premier réflexe a d'ailleurs été de leur dire « Mais qui suis-je pour mériter un tel honneur? » Ils m'ont répondu « Ici, vous êtes une personnalité, etc, etc... » C'était assez extraordinaire pour moi...

Pierre Charby © Luc Dehon / Idolesmag.com

Avez-vous d'autres projets?

Oui, je suis en train de terminer un album qui va être dédié aux années 50 américaines. On y retrouvera bien évidemment de nombreuses chansons des Platters, de Fats Domino, de Paul Anka... On y retrouvera également « Summertime » de Gershwin, « Unchained melody » qui a fait les beaux jours du film « Ghost ». Et encore plein d'autres...

Pour quand est-il prévu?

Très sincèrement, je n'ai pas de date précise parce que je suis en train de le fignoler et que j'ai envie de prendre mon temps pour qu'il soit bien fait. On peut dire qu'il est presque terminé, mais que j'ai envie de rajouter encore l'une ou l'autre chanson que j'ai découverte un peu plus tard. Il y a encore des chœurs à rajouter par-ci par-là, un petit mixage à refaire... Donc, je laisse encore « Le Cœur Battant » vivre sa vie... et je pense que je produirai ce nouvel album au mois d'avril ou mai prochain, après la fin de la tournée.

Vous me parlez de ces chansons américaines des années 50. Aviez-vous des idoles?

Ce n'étaient pas vraiment des idoles. On ne peut pas dire ça comme ça. J'ai par contre toujours eu beaucoup d'admiration pour certains artistes. J'ai toujours, comme vous vous en doutez, été un grand grand fan des Platters. Et en 1979, j'ai eu l'immense honneur de faire leur première partie dans une très belle salle à Clermont-Ferrand. Et pendant la deuxième partie, ils m'ont demandé de monter sur scène avec eux. J'ai donc fait quatre ou cinq chansons en solo, accompagné par les Platters. Ce n'étaient pas vraiment les Platters d'origine, mais il y en avait tout de même deux du groupe original. ça leur a tellement plu et ça a tellement plu aux organisateurs, que je les ai suivis pendant toute leur tournée française, qui a tout de même duré un an et demi... Jusqu'au mois de mai 1981. Pour moi, ce n'était que du bonheur... Vous vous imaginez? Chanter avec les Platters que j'admirais depuis tellement tellement de temps! C'était un rêve pour moi. Un rêve qui s'est réalisé. Tout le monde n'a pas cette chance-là dans la vie. La tournée s'est arrêtée parce qu'ils sont retournés aux États-Unis. Et à cette époque, j'étais en train de préparer un nouvel album, la vie a repris son cours...

Et aujourd'hui, qui écoutez-vous?

J'écoute un peu tout le monde... Je suis un grand fan de l'émission « The Voice » et de la « Nouvelle Star ». La « StarAc » nouvelle version, un peu moins... J'ai suivi toutes les saisons de la « StarAc » sur TF1, j'ai tout vu, tous les primes et même toutes les quotidiennes... C'est vous dire que j'étais un accro de cette émission!! Mais là, je trouve que c'est un peu tombé en désuétude. Je suis tombé dessus un jour sur NRJ12 et je n'ai pas trouvé ça extraordinaire, franchement. J'ai trouvé que ça devenait un peu désuet, que ça ne ressemblait plus à rien, ou en tout cas, plus à grand-chose...

Propos recueillis par IdolesMag le 7 juin 2013.
Photos : Luc Dehon / IdolesMag.com
Site web : http://pierrecharby.blogspot.be/

 









+ d'interviews
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut