Biographie de Bernard Lavilliers

© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.






Bernard Lavilliers (de son vrai nom Bernard Ouillon) est un chanteur français, né le 7 octobre 1946 à Firminy (Loire).

A quatre ans, Bernard Lavilliers reçoit un tourne-disque sur lequel il écoute les chanteurs de l'époque, en particulier les Compagnons de la chanson et Yma Sumac.

À 16 ans, il devient apprenti à la MAS et se met à la boxe. A cette époque il fait également un séjour en maison de correction. À sa sortie, il commence à travailler, mais il se sent mal dans le monde du travail.

En 1963, il adhère au Parti communiste. À 18 ans, à Saint-Etienne, il participe à « Nocturne » un premier Montage Textes-Chansons créé par la Troupe Duk dirigée par Pierre-René Massard.

À 19 ans il part pour le Brésil, d'où il revient à 20 ans. Il est alors considéré comme insoumis et est interné à la forteresse de Metz pendant un an.

À sa sortie, il commence à chanter dans les cabarets, Chez Jacky Scala, rue Lacépède ou encore à la Cour des miracles à Bordeaux où Gérard Ansaloni fait sa première partie.

Il sort en 1967 ses premiers 45 tours. Il obtient le prix de la Rose d'or de la chanson à Montreux avec "La Frime".

Son premier album studio sort en 1968 "Premiers pas..." (Le Métier - Chanson dada - La Bossa cancanière - Climat - Christ en bois - L'oiseau de satin - Légende - Saint-Germain bidon bidon - Pauvre Rimbaud - Eurasie)
 
Il sort son deuxième album en 1972, "Les Poètes" (Les poètes - Tendresse - Le pharmacien - Le voleur - L'évangile selon Saint-Nanar - Fait divers - La politique - Femme - Brazil - La mort - Marizibill (Guillaume Apollinaire) - La Manche) et commence à avoir une certaine notoriété.

En 1974, Bernard Lavilliers sort son troisième album : "Le Stéphanois" (Les aventures extraordinaires d'un billet de banque - Le buffet de la gare de Metz - C.I.A. - La vérité - -Balthazar - La grande marée - San Salvador - Les antimémoires - Saint-Étienne - La samba - L'Espagne)

La consécration intervient en 1976 avec son quatrième album studio "Les Barbares" (Les barbares - Frensch vallée - Berceuse pour une shootée - Plus dure sera la chute - Haute surveillance - La zone - Écoute - Junkie - La musique)

En 1977, il sort sont quatrième album studio "15e Round" (Utopia - Big brother - Juke box - L'amour et la mort - Fauve d'amazone - N'appartiens jamais à personne - 15e Round - L'amour qui marche - La danseuse du sud - Lettre ouverte)

En octobre 1977, Bernard Lavilliers passe pour la première fois à l'Olympia.

Il rencontre Léo Ferré, un modèle pour lui, à la faveur d'une tournée commune en 1977 (à laquelle participent aussi les groupes Magma et Gong). Ils deviennent amis. Lavilliers invite son aîné à chanter avec lui à la fête de l'Humanité en 1992.

Il s'installe à Saint-Malo, achète un bateau et part pour la Jamaïque, puis New York et le Brésil. Il revient en France pour une série de concerts.

En 1979, il sort "Pouvoirs" (Frères de la côte - Aventuriers de l'entresol - Gens de pouvoirs - Soeur de la zone - Frères humains synthétisés - Urubus - La peur - Fortalerza - Bats-toi - La Promenade des Anglais - Rue de la soif - Ringard pour le reggae - Fuckin'life)

Les années 80 seront des années de gloire. Bernard Lavilliers s'assagit un peu mais reste fidèle à son image de bourlingueur, d'aventurier mais aussi de rebelle.

En 1980, Lavilliers sort son album "O gringo" (Rock city - La salsa - Traffic - O gringo - Sertao - Attention fragile - Pierrot-La-Lame - Stand the ghetto - Kingston - Est-ce ainsi que les hommes vivent ? (Louis Aragon / Léo Ferré))

En 1981, c'est l'album "Nuit d'amour" (Night bird - Changement de main, changement de vilain - Eldorado - C'est du rock'n'roll - Pigalle la blanche - Betty - Nuit d'amour - Les barbares (version 81) - La malédiction du voyageur)

En 1983, Bernard Lavilliers sort un album assez noir : "État d'urgence" (État d'urgence - Q.H.S. - À suivre - Idées noires (avec Nicoletta) - Le clan Mongol - New-York juillet - Vegas - Saignée)

En 1984, C'est le superbe album "Tout est permis, rien n'est possible" (Le bal - La fleur du mal - Des milliers de baisers perdus - Tout est permis, rien n'est possible - Chinatown Paris 13ème - On se cherche tous une Mama - Carmencita - Lyon-sur-Saône - Entrée des artistes)

En 1986, Lavilliers sort "Voleur de feu" (Tango - La frontière - Voleur de feu - East Side Story - Midnight Shadows - Noir et blanc - Extérieur nuit - Funambule - Gentilshommes de fortune - Borinqueno - La haine - Seigneur de guerre)

En 1988, Il sort l'album "If..." (If... - Santiago - On the road again - Bad side - Promesses d'un visage - Nicaragua - Haïti couleurs - Nord-sud - Petit - Tu es plus belle que le ciel et la mer (Blaise Cendrars) - R & B (Rouge baiser) - Citizen Kane - Cri d'alarme)

En 1991, Bernard Lavilliers sort un nouvel album "Solo" (Faits divers - Outremer - Manila hotel - Mister H - Saïgon - Erevan - Noces de sang - Salomé - Le temps passe - Jet-lag)

En 1994, c'est au tour de l'album "Champs du possible" (Troisièmes couteaux - Minha selva - Madones - Habana - La femme et l'enfant - Champs du possible - Madame - Solidao - Missing - Grosse galette - Paris - Femme objet)

En 1997, Bernard Lavilliers sort "Clair-obscur" (Préface - Audit - Le venin -  Capitaine des sables - Exil - Roméo Machado - La machine - Chiens de guerre - Vou embora - Road-movie)

En 2001, c'est la parution de l'album "Arrêt sur image" (L'or des fous - Iracema - Les mains d'or - Fleur pourpre - Saudade - L'empire du milieu - Délinquance (remix) - Les tricheurs - Octobre à New-York - La dernière femme - Solidaritude - Les feuilles mortes (Jacques Prévert / Joseph Kosma))

En 2004, Lavilliers sort "Carnets de bord" (Voyageur - Elle chante (avec Cesária Évora) - L'été (titre original : Morango do nordeste) - Guitar Song - État des lieux - Silences - Question de peau (avec Tiken Jah Fakoly) - La mort du Che - Messageries maritimes - Brooklyn - Marin (avec les Femmouzes T.))

En 2008, il sort "Samedi soir à Beyrouth" (Rafales - Solitaire - Ma Belle - Bosse - Maria Bonita - Samedi Soir à Beyrouth - Distingué - Je te reconnaîtrai - Ordre Nouveau - Attendu - Killer)









+ de biographies
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut