Biographie de Daniel Guichard

© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.






Daniel Guichard est un chanteur français né le 21 novembre 1948 à Paris d'un père breton et d'une mère russo-ukraino-polonaise.

En 1969, il sort l'album "Le paname de mes dix ans" (C’est parc’que je suis né à Panam’, Les gavroches les poulbots, Dans la rue, Si j’étais un poète, Où c’est qu’il est barré Gavroche ?, Dans la rue Aristide Bruant, Quand on se promène, Dis-moi la pluie, À la Bastoche, Viens, je t’emmène à Venise, Totoche, Le Panam’de mes dix ans)

Daniel Guichard a été révélé au début des années 1970 grâce à la chanson "La tendresse" écrite par Patricia Carli

En 1972, il monte pour la première fois sur la scène de l'Olympia.

En 1973, Daniel Guichard sort le 33 tours : "La tendresse" (La tendresse, Faut pas pleurer comme ça, Bien sûr, Si je t'aime, Reviens, Les manèges, Jour après jour, La nuit, Ne me quitte pas, Chez toi Nicole, Éh! L'môme, .Marinette)

En 1974, Daniel Guichard sort l'album "Mon vieux" (Mon vieux, Quand Marie, Les secondes, Va où tu veux, Faire semblant, Vive le marié!, Chanson pour Anna, Vivre à deux, Quand tu penses à moi, Finalement on s'habitue, T'en souviens-tu Marie-Hélène?, Envoyez la musique)

En 1975, Il sort "Daniel Guichard chante Édith Piaf" (Mon Dieu, Mon manège à moi, Monsieur Lenoble, Plus bleu que le bleu de tes yeux, La Goualante du pauvre Jean, L'accordéoniste, Bravo pour le clown, Hymne à l'amour, Les Amants d'un jour, La Vie en rose, De l'autre côté de la rue, Les Grognards)

En 1976, C'est l'album "Je t’aime tu vois" (Je t'aime tu vois, Comédien, La Découverte, Mal dans sa peau, Voyou, Bouffon de cour, Ce n'est pas à Dieu que j'en veux, Les fatigues du dimanche, Elle me disait, Vivre, Toi, Allez, j'me sauve).  Toujours en 1976, l'album "Les chansons que j’aime" (Tu te laisses aller, Je t'appartiens, La Ballade irlandaise, Les Amoureux des bancs publics, Les Vieux, Ma môme, Avec le temps, Les Ballons rouges, Frédéric, Les Gens du nord, Petit, Coin de rue)

En 1977, c'est l'album "Á quoi bon chercher?" (A quoi bon chercher, Mon enfance, Ne parle pas, T'as voulu aller à la ville, Un jour de la vie, Le Bonheur de vivre en commun, Je n'ai pas le coeur à sourire, Je vis ma vie, Vieillir ensemble, Je n'fais rien, Avant toi, après toi, C'est très difficile)

En 1978, sort "Je viens pas te parler d’amour" (Je viens pas te parler d'amour, L'enfer, C'est pour ça qu'il a dit, Finir la comédie, Le Droit de me taire, Mesdames, Prends-moi dans tes bras, Entre l'amour et l'ennui, L'addition, Je t'aimerai longtemps, La Mémoire, On devrait se marier plus souvent)

En 1979, sort "Á la santé des fous" (A la santé des fous, Si tu vas chez ma mère, Où que tu ailles, Petites filles petits garçons, Tout seul, Il faut pas en rire, La Souris le chat, Si mes jours sont comptés, C'est pas facile d'aimer, En serrant les poings, Personne, Bonjour les cocotiers)

Dans les années 80, Daniel Guichard crée sa société de production "Kuklos"
Iinstalle au fond de son jardin une radio libre consacrée à la chanson française, "Radio Bocal", ancêtre de Nostalgie, qui émet 24 heures / 24 sur 104,7 FM
Il en profite pour organiser, une tournée « contre le cancer » pendant laquelle les chanteurs qui l'accompagnent (Michel Delpech, Adamo, Richard Cocciante ...), se produisent bénévolement.

En 1981, sort l'album "T’aimer pour la vie" (T'aimer pour la vie, Toboggan, Le Numéro, La Vie qui passe, Un temps pour tout, Tous les bébés pleurent, Le Coeur à l'envers, Ma liberté, Pour ne plus penser à toi, Envies). En 1981 toujours, c'est "Parlez-moi d’amour" (Parlez-moi d'amour, Un jour tu verras, Quand on n'a que l'amour, Plaisir d'amour, Que reste-t-il de nos amours?, Fascination, L'amour est bleu, Elle était si jolie, Les Feuilles mortes, L'amour c'est comme un jour, La Valse des lilas, Nous dormirons ensemble)

En 1982, sort "Le gitan" (Doucement, Le Gitan, Une île au soleil, En attendant, Les Yeux des enfants, Il y a toujours des rivières, L'amour n'est pas un jeu d'enfant, Dieu te garde, Dans vingt ans, Rater sa vie)

En 1983, sort "Daniel Guichard chante Maurice Chevalier" (Mimi, Ma pomme, Paris je t'aime d'amour, ça fait d'excellents Français, Ah si vous connaissiez ma poule, ça s'est passé un dimanche, Donnez-moi la main, Prosper, Il pleurait, ça sent si bon la France, Valentine, Marche de Ménilmontant). Toujours en 1983, sort "Daniel Guichard chante Charles Trenet" (Un rien me fait chanter, Bonsoir jolie madame, Boum, Fleur bleue, La Mer, L'épicière, Je chante, Une noix, La Java du Diable, L'âme des poètes, Le Soleil et la lune, Vous qui passez sans me voir, Les Relations mondaines). Encore en 1983, Daniel Guichard sort "J’aimerais" (J'aimerais, La Couleur de mon drapeau, Elle a, Les Peupliers, Je suis bohème, Ne t'en va plus, Le Nez au mur, Quand ça tourne dans ma tête, Parler de la beauté, T'en fais pas)

En 1984, c'est au tours de l'album "Ballade pour un enfant qui dort" (Avispado, Le Temps, Quelqu'un quelque part, Je t'aime, Sans moi, Abracadabra, Pour la vie, Mon pote, mon frangin, L'océan, Trois fois rien, Ballade pour un enfant qui dort)

En 1987, C'est l'album "Tournefeuille" (Mon coeur voyage, Petite Angelina, Le Mal d'aimer, La Fête, Si tu continues, Croire au bonheur, Un autre que moi, Partons d'ici, Il ne fait pas beau, Marre de l'école, Elle parle au vent)

En 1989, Daniel Guichard sort son album "Pour elle" (Je t'aime tant je t'aime trop, La Foi, Pour la peine, Elle me disait, Faut pas regretter, Toi dans mon coeur, Je suis là, Le Droit de vivre, Le Temps, Pour elle, On se reverra, S.O.S.)

En 1991, il sort "Retour" (Retour, Au fond d'mon lit, Reste auprès de moi, Histoire d'une vie, Refaire, J'aim' pas les gares, Le Monde est tout petit, Les Rois,Tant qu'on s'aimera, Les Plus belles histoires, Se dire adieu, Fais la fête)

En 1992, Daniel sort l'album "Gamberge" (Jetez-moi, Je t'aime, L'Indien, Elle avait plein d'amis, Elle est, Gamberge, ça me pique ça me cogne, Histoire d'amour, A part tes yeux, S'en aller)

Même si Daniel Guichard s'est fait plus discret dans le médias ces dernières années, il ne cesse d'enchaîner les galas...

Le 7 février 2010, il remplit l'Olympia et fort de ce succès, il refera une scène parisienne en octobre 2010, Le Palais des Sports de Paris.









+ de biographies
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut