Biographie de Tété

© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag et/ou Dehmar SARL.






Tété est un chanteur français, né à Dakar (Sénégal), le 25 juillet 1975.

Il passe une grande partie de sa jeunesse à Saint-Dizier (Haute-Marne) et est alors bercé par les grands jazzmen et la pop des Beatles qu'écoute sa maman.

Il commence à pratiquer la musique à l’âge de 9 ans, où il s’inscrit dans une école de musique pour apprendre le solfège et le violon.

A 16 ans, il se casse une jambe et se retrouve donc immobilisé quelques temps. Il commence alors à jouer de la guitare et après très peu de temps il adopte l’instrument et crée ses premières compositions. A l'époque il est inspiré par Bob Dylan, Jimi Hendrix, Bob Marley, Lenny Kravitz  ou encore Serge Gainsbourg et Queen.

Agé de 18 ans, il découvre Keziah Jones, c'est "la révélation" pour lui, ce qui le pousse à vouloir chanter en public dans les bars.

Pendant ces quatre années d'études, Tété multiplie les expériences musicales. Il signe ses premières compositions en anglais puis en français et prend en paralèle des cours de chant. Après ses études, plutôt que de commencer à travailler, Tété n'a qu'une envie c'est de faire de la musique son métier; Il chante dans les rues et les bars.

Il commence ensuite les concerts en faisant notamment notamment les premières parties de M, Louise Attaque, Femi Kuti ou encore Tryo. Il fera pas moins de 115 concerts en un an, dont une participation remarquée aux Francofolies de La Rochelle.

En novembre 2000, il sort "Préambule" (Le Magicien - Cousin Willy - Aisé - Les Rallyes)

En janvier 2001, Tété sort l'album "L'Air de rien" (Le Meilleur Des Mondes - Passage Brady - Love Love Love - Me Ressourcer - Le Magicien - Dodeline - Le Bonheur - Cousin Willy - L' Air De Rien - L' Abominable Hyde - Honni Soit - Les Envies - Aisé - Eleanor Rigby)

En 2003, il sort l'album "Par monts et vallons" (Le Meilleur Des Mondes - Aisé - Speech - Une Bonne Pair De Claques - Love Love Love - Les Envies - À La Faveur De L'automne - Redemption Song - Le Magicien)

En 2003, Tété sort l'album "À la faveur de l'automne" (À La Faveur De L'automne - Emma Stanton - Le Songe De Marie - La Ballade De Oogie Tsuggie - Les Matins De Peu - Montréal - Ton Absence - Le Retour D'Ootsie-Putsie - Une Bonne Paire De Claques - Je L'appelle De Mes Voeux - La Pudeur - La Tchave - Inspiration Et Circonstances - Le Long De La Grève - Routine - Ces Grands Moments De Solitude (L'art Délicat De Passer Pour Un Con) - Flou)

Tété est nommé aux Victoires de la musique en 2004 dans la catégorie "album révélation de l'année".

En 2006, il sort l'album "Le Sacre des Lemmings et autres contes de la lisière" (L’aube des Lemmings (interlude) - Fils de Cham - Anna Lee soleil - Madeleine Bas-de-laine - La relance - Comme feuillets au vent - Caroline Oh Yeah Hey ! - À la vie à la mort - Le sacre des Lemmings (interlude) - À flanc de certitudes - Mon trésor - Par monts et vallons (le long de la route) - Les visages et les moments - La croisée des chemins - Le crépuscule des Lemmings (interlude))

A partir de l'été 2008, dans une émission diffusée sur France 5 "Tété ou Dédé", Tété et le pianiste-compositeur André Manoukian prennent la route pour un voyage à la rencontre des héritiers du jazz, du blues, du folk, du hip-hop et du rock. Cette émission se déroule sous la forme d'un "road movie". Elle est réalisée en voiture et retrace les 4 étapes des deux musiciens à New York, Miami, La Nouvelle-Orléans, San Francisco.

En 2009, il pose sa voix, en duo avec Bensé, sur "Dans Ma Soucoupe", titre du premier album de ce dernier.

En 2010, Tété sort l'album "Le premier clair de l'aube" (L'envie et le dédain - Le bal des boulets - 36'70 - Maudit blues - Les temps égarés - Le premier clair de l'aube - 1770 - Doux mojo - Ad libitum - Petite chanson - Serendipity 44 - Bye-bye). En 2010 il enregistre un featuring avec Joyce Jonathan sur la chanson "Sur mes gardes".









+ de biographies
Inscris toi à la newsletter
Vidéos




A l'affiche
Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
 
Retour en haut