Oscar Meteor, Season One

16-09-2011 - 10:25.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Oscar Meteor, Season One

La première saison de l’ambitieux projet Oscar Meteor est disponible depuis le 22 février dernier en DVD et coffret collector CD+DVD.

Qui est Oscar Meteor ?
Oscar Meteor, le mec blond qui porte monocle et moustaches, est un dandy original, à la fois excentrique et élégant, rappelant étrangement Bowie. Derrière le personnage énigmatique se cache un homme fragile ô combien conscient du monde dans lequel il vit… Car c’est ce qu’Oscar Meteor aborde dans les cartes postales qu’il envoie sur son site web (http://www.oscarmeteor.com) tous les trois mois. Oscar Meteor met le doigt là où ça fait mal, il rêve d’un monde où les relations humaines seraient un peu plus simples…

Qui se cache derrière Oscar Meteor ?
Derrière le personnage de fiction qu’est Oscar Meteor se cache un collectif d’artistes et une équipe créative d’horizons très différents. On y retrouve notamment Ultra Violet, la muse et compagne de Dali qui a côtoyé Warhol jusqu’à la fin de la première Factory, personnage emblématique de la scène New-Yorkaise ; David Richards, célèbre producteur anglais (devenu montreusien) de Queen (7 albums) et David Bowie (8 albums) ; The Bangers, Mederic est l’un des pionniers de la French Touch (il a participé au premier album de Daft Punk), quant à DJ David Maltese, qui a fait l’ouverture du Rex Club à Paris, il a mixé pour les plus grands ; Edouard Desyon, chanteur, compositeur et réalisateur vient de participer au nouvel album de Donovan et Jean-Christophe Polien, dont l’œil aiguisé et averti a réalisé les plus beaux clichés de la scène rock.

Oscar Meteor

Le propos ?
Vous l’aurez compris, Oscar Meteor, c’est bien évidemment et avant tout un projet musical et artistique électro/rock servi par de très bons remixes house/dance et une imagerie explicite. Mais Oscar Meteor, c’est également une approche intelligente de sujets  de société comme le racisme, l’homophobie, le sexisme ou encore l’environnement.

Le coffret que l’on retrouve dans le commerce aujourd’hui reprend donc la première saison d’Oscar Meteor, soit quatre titres, « Water Under The Bridge », dont le clip (léché au sens strict comme au figuré) mettant en scène deux garçons a fait parler de lui sur le net, « Fifteen Minutes » featuring Ultra Violet, parodie excellente des télé-crochets télévisuels où chacun cherche son quart d’heure de célébrité, « Throw It All Away », filmé dans un aquarium, aborde la génération kleenex et ses effets sur l’environnement et « Log Off », qui aborde les relations et amitiés virtuelles qui sont devenues presque réelles pour certains… Les quatre clips sont accompagnés, dans la version collector, des versions audio originales et pléthore de remixes, plus jouissifs les uns que les autres.

Vous l’aurez compris, nous nous sommes délectés des aventures d’Oscar Meteor, un projet original, ambitieux et intelligent, servi par une équipe artistique éclectique qui a réussi son pari : faire réagir. A voir (et à écouter).









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut