Chronique de Environs le nouvel album de Rodolphe Burger

26-06-2020 - 10:12.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.

 

IdolesMag fait peau neuve et change d'extension ! (le .com devient .NET)

-> Retrouvez nous sur IdolesMag.NET

 

Rodolphe Burger pochette album Environs - DR

Le nouvel album de Rodolphe Burger, « Environs », est disponible dès aujourd’hui.

Est-il besoin de présenter Rodolphe Burger ? Fondateur du groupe Kat Onoma et créateur du festival « C’est dans la vallée », l’artiste a multiplié les collaborations au fil des années (Alain Bashung & Chloé Mons, Françoise Hardy, Jacques Higelin, Jeanne Balibar…). Il publie aujourd’hui son nouvel album solo, le bien nommé « Environs ».

Les « Environs » de Rodolphe Burger se découvrent au fil des quatorze pistes qui le composent, et à chaque écoute un peu plus intensément. Ce nouvel album, il faut le voir (et le découvrir) comme une carte, cette carte des environs de Sainte-Marie-aux-Mines en Alsace dénichée aux Puces de Clignancourt que Fred Poulet à offerte à son ami Burger, ce même Fred Poulet qui a mis en images le titre « Bleu Bac ». Une carte sans véritables noms, mais plutôt des lieux-dits. Des souvenirs. Des émotions.

Au fil des quatorze pistes aux « Environs » de chez Rodolphe Burger, on croise du monde, et du beau. Un petit monde qui se connait depuis de longues années (Luc Tytgat, l’ingé historique de Kat Onoma, a mixé le disque) ou qui a partagé les beaux moments de la tournée qui a suivi la sortie de « Good » (le percussionniste Christophe Calpini et la contrebassiste Sarah Murcia, qui rencontrent l’artiste sur une reprise de Sam Cooke, « Lost and Lookin’ »).

Un petit monde qui se fréquente et apprécie les moments partagés. Ainsi Bertrand Belin partage deux titres avec l’artiste (« Les danses anglaises », « Lenz 2 »), Grimaçe réinvente à ses côtés un classique de Can (« Mushrooms ») et Christophe revisite ici un standard de Kat Onoma (« La Chambre »).

Mais la découverte des « Environs » de Rodolphe Burger passe aussi par des adaptations de deux Lieder de Schubert, la mise en musique d’un poème de Paul Verlaine, « Le piano que baise une main frêle » devenant ici « Parfumé d’elle », composé avec Christophe Calpini ou des versions très personnelles de « Fuzzy » de Grant Lee Buffalo ou « Ba Ba Boum » des Jamaïcans (sur laquelle l’artiste s’est aventuré avec l’ex-batteur d’Alain Bashung Dieterlen).

Plus qu’une carte de ses « Environs », c’est son territoire que Rodolphe Burger dévoile ici en musique. Un territoire fait de chemins de traverses, d’explorations et d’émotions diverses. Un voyage aux « Environs » de chez lui que nous nous plaisons à écouter et réécouter longtemps encore.

Ecoutez « Environs » le nouvel album de Rodolphe Burger

Luc Dehon

 

IdolesMag fait peau neuve et change d'extension ! (le .com devient .NET)

-> Retrouvez nous sur IdolesMag.NET

 

+ de news et d'actus musique
 
Retour en haut