Lou Doillon : chronique de l'album Soliloquy

24-01-2019 - 07:58.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Lou Doillon pochette album Soliloqui - 8 février 2019 - DR

Lou Doillon revient le 8 février prochain avec son troisième album « Soliloquy ».

Précision d’usage. Un soliloque n’est pas un monologue. Un soliloque, c’est quand une personne, seule, se parle à elle-même. Un monologue, quand elle parle seule, mais à l’adresse d’une autre personne. Et c’est bien à l’exercice du soliloque que Lou Doillon se livre ici, exercice qu’elle a eu la bonne idée de partager, dans un premier temps avec Benjamin Lebeau (The Shoes) et Dan Lévy, puis, avec le plus grand nombre. Pour notre plus grand plaisir parce que, avouons-le d’emblée, ce troisième album est de toute beauté. À la fois sombre et lumineux. À la fois mélancolique et électrique. Tantôt charnel, tantôt pudique. Tout en nuance.

En 2017, Lou part en tournée avec John Grant et Richard Hawley (« 3 Ring Circus »). C’est à cette époque, dans le bus, la coulisse ou sa chambre d’hôtel, qu’elle écrit la plupart de ses nouvelles chansons. Elle enregistre dans la foulée une série de démos, brutes, avec pour seul accompagnement une batterie et une guitare électrique. De ces démos jaillit le spectre et la possibilité de nouveaux horizons. Des chansons plus charnelles, plus ardentes, qui transpirent d’une certaine urgence. Lou Doillon ne ressent plus le besoin de se protéger, mais le besoin de s’affirmer.

Sa rencontre avec Benjamin Lebeau (The Shoes) sera décisive. Les deux artistes travaillent ensemble sur quelques titres et esquissent les contours de cette nouvelle esthétique sonore que Lou Doillon souhaite arborer. Le ton sera animal, noisy, dirty. Pour contrebalancer et harmoniser l’ensemble, l’artiste fait ensuite appel à Dan Lévy (The Dø), plus cérébral dans son approche du travail sonore. Elle a par la suite travaillé sur les derniers titres tantôt seule, tantôt avec Chan Marshall (Cat Power), tantôt avec Nicolas Subréchicot, son claviériste.

Il ressort de l’écoute de ce disque un sentiment de renaissance. Lou Doillon, qui nous avaient émus aux larmes avec « Places », puis séduits avec « Lay Low », a fait le choix aujourd’hui de jeter un pavé dans la mare et d’affirmer sa sensibilité différemment. À la manière d’un Lou Reed. Avec panache. Caractère. Force et détermination. Électrique et envoûtant, « Soliloquy » est un album somptueux.

Notez qu’outre une édition vinyle et CD, une galette vinyle rose en édition limitée sera disponible.

Lou Doillon sera en concert le 31 mars à Lille (59), le 1er avril à Rennes (35), le 6 à Alençon (61), le 10 à Ramonville-Saint-Agne (31), le 11 à Angoulême (16), le 12 à Clermont-Ferrand (63), le 17 à Esch-sur-Alzette (LU), le 25 à Cenon (33), le 26 à Biarritz (64), le 26 à Bruxelles (BE), le 30 à Hérouville-Saint-Clair (14), le 14 mai à Strasbourg (67) et le 16 à l’Olympia (Paris 9ème).

Luc Dehon









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut