Chronique de l'album Explicit de Marina Kaye

22-11-2017 - 11:52.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Marina Kaye pochette album Explicit - 20 octobre 2017 - DR

Marina Kaye a publié le 20 octobre dernier son nouvel album, « Explicit », chez Capitol / Universal.

Un peu plus de deux ans auront été nécessaires à Marina Kaye pour publier un deuxième album. L’exercice est toujours assez ardu lorsqu’on sort d’un succès aussi énorme. « Fearless », son premier opus emmené par la tornade « Homeless », a dépassé les 300 000 copies et a été ainsi certifié double platine. Marina Kaye se devait donc frapper fort pour son retour. Garder son essence tout en évoluant. Bousculer mais pas trop. Mais surtout, ne pas jamais tomber dans le tiède. Bref, être audacieuse. Ce qu’elle a fait.

La jeune chanteuse revient aujourd’hui avec « Explicit », une collection de onze nouvelles chansons fortes et intenses aux apparences trompeuses. Comme le dit l’adage populaire, il ne faut pas s’y fier. Parce que sous leurs atours plus lumineux, voire chatoyants par moments (magie des arrangements), les nouveaux titres de Marina Kaye n’en gardent pas moins leur caractère crépusculaire, ils restent sombres. Très sombres. Non, Marina Kaye n’a pas abandonné ses démons en chemin. Ils sont toujours là. Et probablement même plus présents qu’avant. Mais, artiste et dramaturge hors pair, elle les a magnifiés. Nuance. Et c’est là que le défi d’« Explicit » est relevé haut la main. Marina Kaye a parfaitement compris le jeu poétique des flammes qui dansent dans le noir et celui de la mise en  perspective de ses propres tourments.

Marina Kaye - « Something »

Si l’opus est une nouvelle fois majoritairement chanté dans la langue d’Edgar Allan Poe, Marina Kaye se frotte aujourd’hui à celle de Baudelaire dont le spleen des mots lui sied à merveille. Et son charisme, son romantisme noir et sa poésie obscure ne pouvaient trouver plus bel écrin que celui de la langue française. Parce que les tourments ne sont jamais plus exaltés que lorsqu’ils sont livrés dans une langue… explicite. CQFD. Marina Kay ponctue son album d’un duo avec Soprano et d’une reprise, « Vole » de Céline Dion (choix discutable sur le papier, tant les univers des deux chanteuses semblent éloignés, et pourtant, force est de constater que ça fonctionne, et même plutôt pas mal.)

Loin d’être dans le copier-coller, Marina Kaye a su se renouveler, tout en gardant sa propre identité. Il y a quelques années encore, une jeune chanteuse demandait à éclore. Une artiste est née aujourd’hui, en faisant la démonstration que les ténèbres peuvent elles-aussi apporter leur halo de lumière.

Marina Kaye part en tournée au printemps prochain. L’ « Explicit Tour » fera notamment escale le 28 mars 2018 sur la scène de la Salle de la Madeleine à Bruxelles (BE), sur celle de la Salle Pleyel à Paris VIII le 13 avril et sur celle de l’Arsenal à Metz (57) le 24 avril.

Luc Dehon









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
 
Retour en haut