Julien Clerc : Chronique de l'album A nos amours

19-10-2017 - 14:48.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Julien Clerc pochette album A nos amours - sortie 20 octobre 2017 - DR

Julien Clerc publie le 20 octobre « À nos amours » son nouvel album, arrangé et réalisé par Calogero.

2018 marquera les cinquante ans de carrière de Julien Clerc (« La Cavalerie » est sortie en mai 68, ça ne s’invente pas). Cinquante ans d’une folle histoire d’amour avec le public. « À nos amours », le nouvel album de l’artiste porte donc particulièrement bien son nom.

C’est main dans la main avec Calogero (qui signe ici arrangements et réalisation) que Julien Clerc a avancé sur ce nouveau projet, à la fois tendre et éblouissant. Le musicien signe, comme à l’accoutumée, l’intégralité des musiques de ses chansons. La poésie de ses émotions plurielles a, quant à elle, été couchée sur le papier par une pléiade d’auteurs plus talentueux les uns que le autres venus d’horizons divers : Carla Bruni, l’amie fidèle, et Marie Bastide, la compagne de Calogero, comme une évidence, mais également Pierre-Yves Lebert, complice de Daran, qui signe ici le texte de « Je t’aime etc… », le flambeau de ce disque, Brigitte Fontaine (« Elle ment comme elle respire », un titre poignant et fatalement important), Didier Barbelivien, Marc Lavoine, Maxime Leforestier, Vianney, Bruno Guglielmi, Vincent Ravalec (Lavoine, Hallyday) ou encore le poète Henry Jean-Marie Levet.

Julien Clerc – Je t’aime etc

Julien Clerc livre avec « À nos amour » une collection de treize plages d’une poésie et d’une modernité rares. À une époque où cette même poésie semble être considérée comme une transgression et fait figure de grande absente dans notre quotidien, Julien Clerc offre un album qui fait du bien. Un album où la colère n’est jamais venimeuse mais toujours juste et où l’amour bouscule et trébuche parfois, certes, mais où l’amour existe. Des sentiments troublants et déchirants. Des sentiments absolus et sincères. Retomber en enfance et croire au Père Noël, à l’image de ce sublime texte bientôt de circonstance écrit par Marie Bastide qui clôt l’album « On attendait Noël », pas mièvre pour un sou, qui pourrait devenir un classique du genre. Nostalgique et joyeux.

Il ne tutoie que l’élégance et elle est sa muse depuis cinquante ans. Julien Clerc la fait danser aujourd’hui encore. Un lyrisme intime qui trouvera écho en chacun de nous. Une poésie rare et sublime. Des mots doux. Des mots durs. Des mots d’Amour.

Luc Dehon









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut