Vérité publie son premier album Somewhere in Between

04-07-2017 - 14:40.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Vérité, Somewhere in Between

Le premier album de Vérité, « Somewhere in Between », est disponible depuis le 23 juin dernier.

Après la publication de plusieurs EPs remarqués (et remarquables soyons honnêtes), Vérité s’apprête à publier son véritable premier album, « Somewhere in Between » un opus redoutable. Une collection de treize pop songs ultra dans l’air du temps.

Originaire de Brooklyn, Vérité débute son projet musical en 2014 avec la publication sur le web d’un premier titre, « Strange Enough », qui crée rapidement le buzz. L’artiste est alors élue « Most Viral Twitter Artist de la semaine » dans la foulée. Pas mal pour un début. Et elle ne s’est pas arrêtée en chemin : elle cumule aujourd’hui plus de 100 millions de streams. La suite, c’est la publication d’une série de singles et EPs (trois en trois ans. « Echos » en 2014, « Sentiment » en 2015 et « Living » en 2016) avec un succès toujours croissant et une présence médiatique de plus en plus importante.

Il aura fallu trois ans à Vérité avant qu’elle ne publie un premier album. En prenant son temps, l’artiste a fait le choix d’affiner ses compos et son propos. Le résultat est sans nul doute à la hauteur des espérances des millions de fans qui la suivent sur le web. Vérité publie aujourd’hui un premier album particulièrement en phase avec son époque. Écorché. Déchirant. Stylé. À l’image des deux premiers titres qui en sont extraits, « Phase Me Out » et « When You're Gone ». À l’image aussi de son visuel, en clair-obscur où les jeux d’ombres et de lumières taquinent les émotions. Un album finalement où l’introspection de l’artiste parlera à tout un chacun. On pourra parler de Nu-Pop ou d’Alt-Pop, peu importe la terminologie pourvu qu’on ait l’ivresse. Et les chansons qui composent « Somewhere in Between » nous l’ont donnée.

Le pseudo choisi par Kelsey Byrne ne doit finalement rien au hasard. Vérité, puisque c’est ainsi qu’il faut l’appeler, a su capter les ondes de son époque troublée. Elle le prouve avec ce premier album excellent de bout en bout émaillé par deux pépites, les troublantes « Death of me » et « Freedom of failling ».

Luc Dehon









+ de news et d'actus musique
Inscris toi à la newsletter
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
 
Retour en haut