Soan, Celui qui aboie, son cinquième album

15-05-2017 - 19:54.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Soan, Celui qui aboie

Soan s’apprête à publier son nouvel album, « Celui qui aboie », le 26 mai prochain.

Soan, le félin qui aboie, a eu plusieurs vies. Au commencement, il y a Julien. Sa soif de liberté le pousse à quitter sa Haute-Savoie natale pour se confronter à la vie. Affronter la réalité. Vivre la liberté. Sa liberté. Rapidement, l’artiste rencontre Christian Olivier des Têtes Raides qui devient son éditeur. Révélé aux yeux du grand public par un passage remarqué par la case télé, Soan a su rapidement se faire une place dans la jungle du paysage musical français. Il faut dire que le gaillard a une personnalité plutôt affirmée, et du talent. Il plait ou insupporte, mais jamais il n’indiffère. L’essentiel pour un artiste, finalement. Signé en major, Soan publiera chez Sony ses trois premiers albums (« Tant pis » en 2009, « Sous les yeux de Sophie » en 2012 et « Sens Interdits » en 2013). Viendra ensuite le temps du retour à  l’indépendance artistique. Un retour bénéfique. « Retourné Vivre », son quatrième disque, est paru sur le label indépendant Note A Bene, Soan ayant fait le choix du crowdfunding pour le financement de ce disque. Sans la force de frappe d’une major, Soan prouve qu’il existe bel et bien, quitte à faire grincer les dents de quelques grincheux. Il réitère l’expérience aujourd’hui avec son cinquième (dont le financement a été bouclé en moins de vingt-quatre heures). « Celui qui aboie » sera dans les bacs un an presque jour pour jour après la sortie de son prédécesseur.

Un an entre deux albums, c’est court finalement. Le temps de la promo et la tournée terminée qu’il est déjà temps de retourner en studio. Mais le temps est une notion toute relative. Prolifique, l’auteur/compositeur a de la matière dans ses tiroirs. On retrouve d’ailleurs sur ce nouvel album une poignée de chansons écrites il y a quelques années, parfois même déjà jouées sur scène. Le temps du studio pour ce cinquième album aura, quant à lui, été court. Tout juste quelques jours, c’était le souhait de l’artiste. Enregistrer dans les conditions du live. Histoire de garder l’urgence de l’instant. Rester aux aguets. Garder le souffle court. La corde tendue. Ne rien lâcher. Surtout ne rien lâcher.

Loin d’être apaisé, Soan donne l’illusion pourtant de s’être posé sur ce nouvel album. Dans ses arrangements du moins. Soyez rassurés, l’artiste n’a rien perdu de sa verve et ne pratique toujours pas la langue de bois. C’est plus dans l’énergie de l’interprétation et dans les mots couchés sur le papier que l’électricité se retrouve. Sans l’être véritablement, c’est un album dépouillé musicalement parlant, presqu’acoustique, que Soan livre aujourd’hui. L’écorché ralentit le tempo, pas l’intensité. Au programme de « Celui qui aboie », treize chansons comme treize saynètes parodiant le quotidien et ses contemporains, comme pour provoquer le destin et mettre le doigt là où ça brûle. Comme toujours. À la manière d’un Brel, dans les pas duquel l’artiste s’inscrit. Une reprise d’un titre de Nino Ferrer, « Agata », ponctue l’opus. La filiation entre les deux artistes semble là aussi évidente. Loin des « Cornichons » et autres « Ho ! Hé ! Hein ! Bon ! »

Sa liberté, Soan la revendique haut et fort depuis ses débuts. Pourtant, l’artiste a dû, bon an mal an, faire des compromis, la réalité du métier. Sa liberté de ton et de penser, l’indiscipliné l’a toujours gardée. Depuis deux albums maintenant, il s’est offert sa liberté de créer. Affranchi de ses entraves, l’artiste trace son chemin avec finalement, moins de visibilité mais plus d’authenticité. Aller à l’essentiel. Regarder droit devant. Ne jamais baisser les yeux.

« Celui qui aboie » est sans nul doute l’un des meilleurs albums de Soan, si ce n’est le meilleur. Parce que celui qui se rapproche le plus de sa vérité. Sa liberté.

Luc Dehon

Prochaines dates de concert de Soan :

  • Samedi 20 mai 2017 - Guyancourt (78) – La Batterie
  • Dimanche 9 juillet 2017 - Auxon (10)
  • Samedi 30 septembre 2017 – Paris (75) - le Trabendo
  • Jeudi 5 octobre 2017 - Lille (59)
  • Vendredi 6 octobre 2017 - Nancy (54)
  • Samedi 7 octobre 2017 - Dijon (21)
  • Jeudi 12 octobre 2017 - Nantes (44)
  • Vendredi 13 octobre 2017 - Brest (29)
  • Samedi 14 octobre 2017 - Poitiers (86)
  • Mardi 17 octobre 2017 - Bordeaux (33)
  • Jeudi 19 octobre 2017 - Montpellier (34)
  • Vendredi 20 octobre 2017 - Lyon (69)

Tournée octobre/novembre en cours de programmation









+ de news et d'actus musique
Inscris toi à la newsletter
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
 
Retour en haut