Chronique du livre Téléphone, 3400 Nuits de Baptiste Vignol

22-03-2017 - 11:17.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Pochette livre Téléphone 3400 nuits de Baptiste Vignol - DR

Baptiste Vignol a publié « Téléphone. 3400 Nuits » le 15 septembre dernier aux Éditions Gründ.

Téléphone. Que dire qui n’ait encore été dit sur ce groupe Ô combien mythique ? Un groupe de rock français comme il en existe des milliers, certes, et pourtant à nul autre pareil. Des noms ancrés dans les mémoires. Aubert. Bertignac. Kolinka. Marienneau. Une aventure qui aura duré près de dix ans, de novembre 1976 au 21 avril 1986, soit 3400 nuits. 3400 nuits d’excès en tous genres, de démesure, d’argent trop cher, de concerts et de tubes. Parce que Téléphone a laissé une empreinte indélébile sur le rock hexagonal et a fait de la trilogie Sex, Drugs & Rock’n’Roll un emblème. Un état d’esprit. Une époque. Un autre monde. Et un propos qui reste pourtant d’actualité. Une épopée poursuivie ensuite par les parcours solos remarquables et remarqués que l’on connaît, puis une reformation récente. Les années ont passé. Téléphone revient en force aujourd’hui avec une autre identité. Ils se font appeler « Les Insus ».  Alors qu’un autre groupe emblématique du rock français scandait il y a quelques années que les Histoires d’amour finissaient mal en général, Téléphone en fait aujourd’hui la preuve par trois.

Un mot sur l’auteur. Diplômé de Science Po Strasbourg et ancien programmateur de « La Chance aux Chansons », Baptiste Vignol est aujourd’hui éditeur à La Réunion et collaborateur régulier de l’excellente revue « Schnock ». Spécialiste de la chanson française, il est l’auteur de plusieurs ouvrages tels « Cette chanson que la télé assassine » aux Éditions Christian Pirot en 2001, « Cette chanson qui emmerde le Front National » aux Éditions Tournon en 2007 ou « Les tubes, ça s’écrivait comme ça : La parole aux paroliers » aux Éditions La Tengo en 2016. Il a également consacré plusieurs ouvrages à des artistes emblématiques, comme Guy Béart (« Guy Béart. Il n’y a plus d’après » aux Éditions de L’Archipel en 2016) ou Renaud (« Renaud. Chansons d’Enfer » aux Éditions Gründ en 2016).

Ce sont les dix années d’existence de Téléphone, dix années épiques, soit 3400 nuits, que Baptiste Vignol retrace ici dans son ouvrage, agrémenté de nombreuses photos, souvent rares ou inédites. Mieux qu’un simple ouvrage biographique (ce n’est pas uniquement à un travail de documentaliste que Baptiste Vignol s’est ici livré), ce livre plonge le lecteur au cœur dans la frénésie des années Téléphone. À l’époque des smartphones, Baptiste Vignol emmène le lecteur en immersion totale dans une époque révolue, celle du Téléphone. Celle DE Téléphone. Une carrière, courte mais intense, comme celle-ci serait-elle encore possible aujourd’hui ? Rien n’est moins sûr. À une époque où les labels sont de plus en plus frileux, et a fortiori avec les groupes, le destin de Téléphone fait figure d’Ovni. Mais quel Ovni !

Un livre au cœur de la nuit.

Luc Dehon









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut