Chronique de L'hôtel de son coeur de Thilda

16-03-2017 - 12:05.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag et/ou Dehmar SARL.








Thilda pochette album L'Hôtel de son coeur - DR

Le premier album de Thilda, « L’Hôtel de son cœur », est attendu le 31 mars prochain.

L’Hôtel. Lieu synonyme de tous les possibles, tous les fantasmes. « L’Hôtel de son cœur », endroit hautement symbolique, est probablement le moins aisé à trouver. Pas de guide, ni de Gps pour nous y aider… Et enfin déniché faut-il encore avoir la clé pour ouvrir la porte de la chambre des secrets… C’est dans cette quête spirituelle et quasi mystique que Thilda invite l’auditeur avec ce premier album. Des mélodies pop éthérées et hypnotiques, une poésie arachnéenne et surréaliste, des polyphonies baroques et énigmatiques et des refrains interdits sont le terreau de ce projet éminemment poétique qui convie l’auditeur à une évasion d’un genre nouveau. Dans les méandres de ses émotions, par définitions plurielles et multiples. Vaste programme direz-vous ! Certes, la tâche semble ardue. Et elle l’est, assurément. Pourtant, la musique de Thilda, aussi nourrie, référencée et stylée soit-elle n’en reste pas moins accessible. Et c’est ce qu’on a aimé par-dessus tout à l’écoute de ce premier album. Même si l’artiste n’emprunte que les chemins de traverses, elle n’en donne aucune fois l’impression. Sa musique coule, tout simplement. Comme une source de jouvence, ou de bien-être, c’est selon.

Il faut dire que Thilda peaufine ce projet depuis de longues années maintenant. Un premier EP (sur lequel figurait déjà « L’Hôtel de son cœur ») a été enregistré en 2009 à Montréal. Inutile de dire que ce premier album ne sort pas de nulle part, qu’il a été mûrement réfléchi, pensé, modelé, anamorphosé. En ayant pris le temps de concocter le projet le plus abouti possible, Thilda prend ainsi le contrepied de ses contemporains, pour qui la surenchère et la frénésie sont reines. En abattant ces deux cartes d’entrée de jeu, Thilda s’est affranchie des carcans de la création, laissant ainsi libre court à ses désirs et ses émotions. Le résultat est à nul autre pareil : sensible, majestueux, grandiose.

Il est difficile de parler de cet album sans rentrer dans une litanie de banalités, tant il est insaisissable. Hors du temps. Hors des modes. Hors du cadre. Chaque nouvelle écoute vous procure des frissons inattendus, bouleverse les idées reçues et vous rapproche, en fin de compte, un peu plus de l’Hôtel de votre cœur. Thilda vous donne ici des pistes et des points de repères. À vous de trouver la clé et pénétrer dans la chambre de vos secrets les plus intimes. Un voyage intérieur fécond et un plaisir intense vous y attendent. Une ivresse poétique des plus plaisantes.

Luc Dehon









+ de news et d'actus musique
Inscris toi à la newsletter
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
 
Retour en haut