Chronique de Ecouter les femmes de Frank Michael

14-12-2016 - 10:40.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Pochette album Ecouter les femmes de Frank Michael - DR

Frank Michael a publié le 18 novembre dernier son tout nouvel album, « Écouter les femmes ».

Alors qu’il travaille main dans la main avec Michel Mallory depuis de nombreuses années, c’est cette fois-ci essentiellement aux côtés du parolier Claude Lemesle que Frank Michael a avancé sur les textes de son nouvel album. Même si l’ami Mallory n’est finalement jamais loin puisqu’il signe ici le texte de « Chanter, je veux chanter ». Un autre ami offre également deux textes à l’artiste, Salvatore Adamo, « Bienvenu, je t’attendais » et « Alors reviens-moi ». Enfin, Frank emprunte  « Lo que non vivo senzate » à Pino Donaggio, compositeur, faut-il le rappeler ?, de nombreuses bandes originales pour Brian de Palma.

Au programme de ce nouveau disque dédié aux femmes comme à l’habitude (en témoigne son titre et l’ombre féminine présente sur la pochette), une très belle chanson qui porte les stigmates de son époque (« Paris, Paris la vie »), un brin de désamour (« Les couples malheureux »), et dans un registre plus léger un clin d’œil au « petit café du grand amour » (« Le Café des Flots Bleus »), mais aussi – et surtout – de l’amour, beaucoup d’amour, servi par des ritournelles populaires et romantiques. Mais finalement, viendrait-il à quelqu’un l’idée saugrenue de demander à Frank Michael de chanter autre chose que des chansons d’amour sur des mélodies emplies de tendresse ? De chanter du reggae, par exemple ? Non. À personne. Sauf peut-être au principal intéressé qui a toujours eu le souci de bousculer, gentiment mais sûrement, les habitudes de son public et qui lui offre aujourd’hui un titre aux rythmes jamaïcains, « Un amour normal », un titre qui va à contre-courant du répertoire habituel de l’artiste et qui, soyons honnêtes, même s’il faut plutôt le voir comme un clin d’œil, lui sied parfaitement. Nous sommes d’ailleurs certains que ce titre fera un carton lors des nombreux concerts que l’artiste donne tout au long de l’année. Parce que finalement, c’est cet amour indéfectible qui le lie à son public qui a fait le succès de Frank Michael et lui a permis d’être l’artiste connu et reconnu qu’il est aujourd’hui, lui qui a toujours été boudé – injustement – par les grands médias. Et qu’importe au bout du compte ! Le parcours fut certes semé d’embûches, mais il fut riche et rempli d’amour. Et il le sera encore longtemps. Frank Michael peut s’enorgueillir (bien que ce ne soit pas le genre de l’homme) d’avoir gardé au fil des années son public fidèle et de l’avoir fait grandir. Des milliers de femmes (et des hommes, quoi qu’en disent certains) affluent de plus en plus nombreux(ses) à ses galas.

C’est une nouvelle fois avec beaucoup de plaisir que nous avons écouté le nouvel album de Frank Michael. Même si l’artiste ne renouvelle pas le genre (et nous pouvons être certains qu’il n’en a pas les velléités), il a l’exigence de proposer à son public de nouvelles chansons originales, bien écrites et bien ficelées, alors que d’autres se contentent de jouer la carte facile de la reprise. Depuis toutes ces années, Frank Michael trace son chemin d’une bien belle manière. Une démarche honnête et sincère qui souligne tout le respect et l’estime que l’artiste a pour son public… qui le lui rend bien, d’ailleurs…

« Écouter les femmes » bénéficie de trois éditions, outre l’édition digitale : Une version douze titres, une version collector de seize titres agrémentée d’un DVD comprenant un entretien exclusif avec Frank Michael, quelques images du « concert interdit aux hommes » et des clips, et une édition dite Deluxe reprenant le contenu de l’édition collector augmentée d’un flacon du parfum exclusif et officiel Frank Michael.

Luc Dehon









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut