Nicolas Vidal, Des Ecchymoses

31-03-2011 - 16:32.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Nicolas Vidal, Des Ecchymoses © Chris T. / Sophie Péchaud

Jolie surprise en découvrant le premier album de Nicolas Vidal, « Des Ecchymoses », sorti en digital le 15 mars dernier.

La première chose qui vient à l'esprit quand on écoute l'album, c'est que Nicolas est un enfant tout droit sorti des années 80. Quand il était ado, il a certainement beaucoup écouté Etienne, Arnold, Dave (celui de Depeche, pas celui de Vanina... quoique...) et Alain... C'est indéniable! À la même époque, il a très probablement fait tourner en boucle les 45 tours de Lio, Elli, Jacno ou Mikado. Il ne pourra pas le nier. En pleine crise existentielle d'incompréhension, il a du écouter Cure à fond, toutes fenêtres ouvertes. Quand on fait le calcul... il n'écoutait que de bonnes choses, le bougre! Après, on peut vraisemblablement imaginer qu'il a acheté les intégrales de Gainsbourg et de Sanson et qu'il s'en est délecté. Du moins, c'est très plausible. Alors, bien évidemment, tout ceci n'est que supputation et supposition, on ne sait pas grand chose de ce Nicolas Vidal, si ce n'est ce qu'il veut bien nous raconter dans son album, entre réalité et fiction, sur lequel il a écrit paroles et musiques. (sauf « J'ai envie », premier single qu'il a co-composé avec Kamel Méraoumia.)

Nicolas Vidal © Alexandre Gosselet

Vous l'aurez compris, on nage ici dans un univers très french pop. Parfois doucement sucrée, parfois plus acide-acidulée. Il y a une réelle fraîcheur qui se dégage de l'opus. La voix, posée et grave, se fait parfois hésitante, ajoutant de l'émotion et du sentiment à ses interprétations. On notera aussi la présence d'un duo, avec Pascale Daniel, sur un titre traitant de « L'Infidélité ». Nicolas aborde d'autres thèmes, parfois plus légers, comme « La Plage des Naturistes » ou « Le Dragueur des Discothèques », parfois plus sensibles, comme sur « Des ecchymoses » ou « Peter Parker ». Cette chanson, « Peter Parker », est d'ailleurs probablement la plus touchante de l'album.

Celui qui a « longtemps caché ses doubles sentiments » se met à nu et nous offre ici un opus très personnel et sincère, « sensuel et hybride » pour reprendre ses termes. Nicolas Vidal écrit des chansons depuis près de dix ans. Le chemin a été long, il était temps que ces chansons voient le jour. C'est chose faite aujourd'hui. Un artiste à découvrir vite vite vite...

Découvrez le clip de « J'ai envie », réalisé par Anthony Crony.









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut