Peppermoon, Les Moissons d'Ambre

28-03-2011 - 11:41.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Peppermoon, les moissons d'Ambres - Droits réservés

Enregistré « à la maison » entre les mois d'août 2007 et 2010, ce deuxième album de Peppermoon, « Les Moissons d'Ambre » est un petit chef d'oeuvre...

Le projet Peppermoon est né de la rencontre d'Iris Koshlev et Pierre Faa. Ils commencent à maquetter quelques chansons trois mois après leur première rencontre, à un concert de Buzy. On pourrait dire qu'ils étaient tous les deux « au bon endroit, au bon moment ». Le 3 juillet 2006, ils montent pour la première fois sur scène. C'était au café de la Danse, en première partie d'Yvon Chateigner. 2007 voit leur musique, et notamment la chanson « Les petits Miroirs », s'exporter aux Pays-Bas. Le titre figure sur la compilation « Filles Fragiles ». On les verra à la télévision hollandaise... On pourra les applaudir à Paris, sur la scène de l'Européen, en première partie d'Ilene Barnes. Ce n'est qu'en 2009 que sortira leur premier album, « Nos Ballades », qui nous avait tapé d'oeil, comme on dit. L'album sort en France, Belgique et Suisse bien évidemment, mais aussi aux Pays-Bas, à Taïwan, en Chine, en Corée et au Japon, où il est très bien accueilli. Ils se produisent le 28 novembre de la même année sur la scène du Sentier des Halles. Début 2010, Peppermoon part à la conquête du marché asiatique. On les retrouve sur des scènes à Pékin, Taïpeï, Shanghaï, Tokyo et Kyoto. 2011, forts de leurs différentes expériences, Peppermoon revient avec « Les Moissons d'Ambre », un opus dans la lignée du premier, emmené par la délicieuse voix d'Iris et les chansons de Pierre Faa.

Et quand on dit dans la lignée... on ne croit pas si bien dire! « Larmes de Lune », qui ouvre ce nouvel opus, est en fait le morceau « Lonelunaire » qui clôturait le précédent album, sur lequel Pierre a posé des paroles. L'opus se poursuit par une version féminine de « Le bonheur, ça fait mal », dont on se souvient de l'interprétation de Mathieu Johann sur son premier album. Iris lui apporte une nouvelle couleur, plus acidulée et moins écorchée. Mention spéciale aux « Poupées Russes » et à « Coquelicots ». Superbes!

« Les moissons d'Ambre » s'inscrit dans la continuité de « Nos Ballades ». Toujours pop et un brin nostalgique, l'opus est néanmoins un peu plus musclé. Les musiques se sont faites plus chaudes. On pourrait dire qu'on est passé d'un rose pastel à un rose orangé. Il se termine par une version ravissante de « Porque te vas ». La voix d'Iris et son interprétation donne le frisson.

Allez découvrir Peppermoon sur la scène du Sentier des Halles le 4 avril prochain.









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut