Chronique du dernier album du groupe IAM

24-11-2013 - 09:57.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Pochette dernier album du group IAM - DR

Quelques mois après « Arts Martiens » sorti le 22 avril 2013, IAM a publié le 18 novembre son nouvel album (éponyme). Le dernier album pour leur label Def Jam, c’est certain ! Mais le dernier tout court, personne n’a envie d’y croire…

Créé en 1989 à Marseille, IAM a connu le succès en 1993 avec son deuxième album « Ombre est Lumière » qui notamment grâce au succès du titre « Je danse le mia » s’est vendu à plus de 500000 exemplaires.

Leur plus gros succès en terme de ventes est l’album maintenant devenu culte, « L’école du micro d’argent » sorti en 1997 et vendu à plus de 1,6 millions d’exemplaires.

Akhenaton et ses potes ont publié le 18 novembre l’album « IAM » enregistré entre Paris, Marseille et New York. Il regroupe seize nouveaux titres et est disponible en version standard, digipack 2 CD et en vinyle.

« IAM » est composé de titres non retenus pour « Arts Martiens ». Des morceaux pour certains plus sombres que ceux du précédent opus du groupe marseillais, mais dans l’ensemble du même niveau.

On y retrouve bien entendu la plume acerbe et efficace qui a fait le succès du groupe. L’album contient de nombreux titres forts comme « Si j’avais 20 ans », « Fuck le refrain », « Poudre de Brique Rouge », « Peines profondes »,  « Cash » ou encore « Que fait la police ». L’album se termine en apothéose par le magistral et très positif titre « Renaissance ».

« IAM » est un album très réussi  et on espère que ça ne sera pas le dernier du groupe marseillais, qui a tout au long de sa carrière su se renouveler, proposant un rap de qualité, loin des clashs et autres buzz médiatiques des rappeurs de la nouvelle génération…

Regardez le clip de « Si j'avais 20 ans »

(O.M.)









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut