Soan chronique de l’album Sens Interdits

07-10-2013 - 14:48.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Soan pochette de l'album Sens Interdits Photo © DR

Soan est de retour avec un troisième album, « Sens Interdits », disponible le 7 octobre prochain chez Sony Music.

Alors que ses deux premiers albums (« Tant pis » en 2009, il était à peine sorti de la Nouvelle Star, et « Sous les yeux de Sophie » en 2012 en hommage à son âme sœur disparue) étaient assez sombres dans leur ensemble, ce troisième opus de Soan, « Sens Interdits », est à certains égards carrément plus lumineux, presque enjoué pourrait-on dire. Dans les rythmes et les arrangements déjà, mais également dans les textes. Il faut dire que la mort qui rôdait sur « Tant pis » et « Sous les yeux de Sophie » a aujourd’hui fait place à des sentiments parfois plus légers. Soan n’est pas devenu pour autant le fou du roi le temps d’un album. Non. Le gaillard ne se renie pas mais franchit un cap en s’ouvrant sur le monde extérieur et en dévoilant une partie de sa personnalité moins torturée. Dès le départ, l’artiste voulait créer cet album « d’une manière plus ludique ». Il voulait « alléger le tout, même dans l’interprétation… être moins en train de crever quand je chante », comme il nous l’a confié.

Deux duos émaillent cet opus. Le premier avec La Demoiselle Inconnue, « Me laisse pas seul », a d’ailleurs été choisi en premier extrait. Ce titre, qui aborde les relations sans lendemain avec une bonne dose de dérision et de cynisme, bénéficie d’un clip plutôt esthétique et amusant. Le second duo, avec l’ami Rachid Taha, « Sens Interdits », a été quant à lui écrit par Christian Olivier des Têtes Raides.

Qu’on se le dise, Soan est un écorché vif avec tout ce que cela comporte, ce qui le rend finalement aussi attachant que déconcertant. On l’aime ou le déteste. On ne peut en tout cas pas lui rester indifférent longtemps et c’est ce qu’on aime chez lui. Le fade et le tiède, il ne sait probablement pas ce que c’est et n’y a certainement jamais goûté. Il a pris l’option de s’aventurer aujourd’hui sur des  terrains moins tourmentés –quoique ! –, des terrains en tout cas où la souffrance semble plus supportable. Il chante « No pasa nada », et pourtant, il s’en passe des choses dans « Sens Interdits ». Et si finalement, ils étaient plusieurs dans un seul corps ? On est en droit de se poser la question…

Revoir le clip de « Me laisse pas seul », Soan en duo avec La Demoiselle Inconnue

Allez découvrir les nouvelles chansons de Soan sur scène. Avec lui, le terme de spectacle vivant prend tout son sens. Il se produira notamment le 29 novembre à Metz (57), les 1er et 2 décembre à Lille (59), le 4 à Strasbourg (67), le 5 à Lyon (69), le 6 au Trabendo (Paris 19ème), le 7 à Ris-Orangis (91), le 10 à Rennes (35), le 11 à Nantes (44), le 13 à Saint-Etienne (42), le 14 à Istres (13), le 15 à Toulouse (31) et le 17 à Limoges (87). (L.D.)









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut