Yvette Horner, Hors Norme

29-05-2012 - 16:12.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Yvette Horner, Yvette Hors Norme

Le nouvel album d’Yvette Horner, « Yvette Hors Norme », est dans les bacs depuis le 21 mai dernier.

Qu’on se le dise, Yvette Horner est de retour ! Oh… Elle ne nous avait jamais vraiment quittés, mais elle revient tout de même aujourd’hui avec un projet peut-être un peu plus personnel et qui lui colle vraiment à la peau, et ça, en lui-même, c’est un petit évènement. Quand ce nouvel album est aussi touchant et particulièrement réussi, on ne peut que s’en réjouir.

Yvette Horner a derrière elle une carrière exemplaire : plus de 70 années d’accordéon, plus d’une centaine de disques, des milliers de concerts, plus de 30 millions de disques vendus et des milliards de pas de danse endiablés ! Qui n’a pas dansé au son de l’accordéon d’Yvette ? Partout où elle se produit, elle fait un malheur, que ce soit sur la scène d’un bal de province, du Casino de Paris ou des boîtes les plus branchées. Tout au long de son parcours, et au fil des rencontres qui l’ont jalonnée, Yvette a toujours su se renouveler. Rester sur ses acquis ? Ce n’est pas vraiment le style de l’artiste qui a toujours mis un point d’honneur à étonner et surprendre.

Le point de départ de ce projet ? Son agent, Jean Pierre Brun, fait écouter à Yvette un morceau, il ne s’appelle pas encore « Hors Norme », mais il lui plaît déjà. Elle rencontre peu de temps après son compositeur, il s’agit de Patrick Brugalières, qu’on a notamment pu apercevoir aux côtés de Lio dans son spectacle autour de Prévert, Juliette Gréco au début des années 2000, Pascal Danel au Cirque d’Hiver en 2000, Régine à l’Espace Pierre Cardin en 2004 ou encore Caroline Loeb dans son spectacle « Mistinguett, Madonna & moi ». Entre les deux artistes, c’est comme une évidence. Ils doivent travailler ensemble. Ce titre, « Hors Norme », qui donne d’ailleurs son nom à l’album, est particulièrement efficace. Il bénéficie d’ailleurs de trois remixes excellents (une version longue, un Radio Edit et une version instrumentale) disponibles au téléchargement sur le site officiel de l’album, http://www.yvettehorsnorme.com/ (un flash code ou un code d’accès figure dans le livret de l’album).

Outre cet excellent titre, l’album regorge de morceaux tantôt émouvants, tantôt décoiffants. Mettons d’abord l’accent sur la magnifique « René, ma vie, mon sang », un titre dans lequel elle évoque de manière fort touchante celui qui a partagé sa vie, René Droesch. Plus tard, la reine de l’accordéon rencontre la reine de la pop, et ça fait des étincelles. « Corps Accordéon » en est la preuve, un très joli duo entre Yvette et Lio qui chante ici la sensualité de l’instrument. Yvette rend également hommage à ses chères Pyrénées dont elle est originaire dans « Se Canti, Jo Que Canti », accompagnée du chœur Errobi Kanta, Marcel Amont et Jean Lassale. D’autres invités rejoignent l’artiste, comme Los Chicos pour une version très festive de « Tico Tico no Farelo », le violoniste Didier Lockwood pour une jolie ballade irlandaise, ou encore Marcel Azzola et Richard Galliano. Yvette célèbre également le mariage de la Scottish gasconne et du reggae. Explosif !

Enfin, notons que le graphisme a été confié à son fidèle ami Jean-Paul Gaultier et que le disque est délicatement préfacé par quelques mots de Julien Doré.

« Hors Norme » ? Yvette Horner l’a toujours été. Et c’est ce qu’on aime chez elle, ses exubérances, sa joie de vivre et son énergie. Elle nous livre ici un opus à la fois festif et sensible. C’est tout Yvette, quoi ! (L.D.)









+ de news et d'actus musique
Inscris toi à la newsletter
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
 
Retour en haut