Marie France, Kiss

21-02-2012 - 16:37.
© Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation écrite de IdolesMag.com.








Marie France, Kiss

Marie France revient avec un nouvel album, « Kiss », disponible depuis le 19 décembre dernier au téléchargement légal. Il est également disponible en digipack sur le site du label Freaksville (http://www.freaksvillerec.com/)

Suivant de près ce qui se fait sur le très prolifique label liégeois « Freaksville Records » emmené par le compositeur Benjamin Schoos (Miam Monster Miam) et l’auteur Jacques Duvall (Lio, Alain Chamfort, Elsa…), nous ne pouvions pas passer à côté de ce nouvel opus, ébouriffant, de Marie-France, « Kiss ».

Marie France est sans conteste l’une des égéries emblématiques du Paris des années 70. Née à Oran, elle est engagée à la fin des années 60 à l’Alcazar. Tour à tour meneuse de revue, chanteuse ou comédienne, Marie-France ne laisse personne indifférent. Elle a tourné sous la direction d’André Téchiné (« Barrocco » et « Les Innocents »), de Gabriel Aghion (« Belle Maman »), d’Hervé Palud (« La Gamine » aux côtés de Johnny Hallyday) ou encore Blanca Li (« Le Défi ») et dans un autre genre Josiane Balasko (« Les Keufs »). Au théâtre, elle a joué dans « Maggy Moon » (d’après « La Chute » d’Arthur Miller, sur une idée de Frédéric Miterrand) ou « Navire Night » de Marguerite Duras. Cette dernière dira même d’elle « C'est impossible de ne pas être troublé par elle. Tout le monde. Les femmes comme les hommes ». Marie France est chanteuse également. Son premier 45 tours, « Daisy », sorti en 1977, était déjà signé par un certain Jacques Duvall et composé par un certain Jay Alansky. Avec le tandem Duvall/Alansky (responsable, entre autres, du fameux « Banana Split » de Lio), elle sortira encore quelques disques au début des années 80. Elle a également collaboré avec des artistes très différents les uns des autres comme Marc Almond, Daniel Darc, Mirwais, le groupe Bijou, Frédéric Botton ou encore Dave et Héléna Noguerra. En 2009, elle rendra un hommage à Bardot (« Marie France visite Bardot »). Égérie de Pierre & Gilles, elle a également pris de nombreuses fois la pose pour eux. Marie France est depuis toujours présente sur tous les fronts.

Marie France - DR

En 2008, elle retrouve Jacques Duvall et Phantom au sein du label Freaksville. Un disque sort, « Phantom Feat. Marie France ». Aujourd’hui, la revoilà repartie pour de nouvelles aventures avec Phantom pour notre plus grand plaisir. « Kiss », le nouvel album que Duvall lui a écrit lui colle à la peau. L’« Expert en Désespoir » signe les 10 titres qui composent l’opus. Mis à part, « Un garçon qui pleure » composé par François Bernheim, les musiques des autres titres sont de Phantom. Dans un esprit rock garage, Marie France y joue la carte du tendre, mais également celle du cynisme (avec Duvall, difficile de passer à côté). Femme aux multiples visages, au fil des chansons, elle se fait tour à tour douce, vaporeuse, diabolique, « Sorcière », « Petite Catin » ou autoritaire. Un duo plein de sensibilité émaille l’opus, « Un garçon qui pleure », chanté avec Chrissie Hynde (des Pretenders).

Vous l’aurez compris, le « Kiss » de Marie France nous a envoûtés. Un opus pas forcément joyeux, mais tellement jouissif !

Elle sera le 21 mars au Botanique à Bruxelles (BE) aux côtés de Marc Morgan et Mademoiselle Nineteen, et le 24 mars à Liège (BE).(L.D.)









+ de news et d'actus musique
Vidéos




Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur Twitter
Concours
 
Retour en haut